Volcán, Panama

Après notre départ de ce que nous appelons maintenant affectueusement notre « prison avec fleurs » (voir l’article concernant notre gardiennage de maison de 4 mois au Costa Rica), nous avons passé la frontière entre le Costa Rica et le Panama pour la deuxième fois à Paso Canoas. J’ai appris de notre premier passage : je n’allais pas oublier de documents ni d’étapes cette fois-ci! Effectivement, tout s’est bien passé de ce côté… mais une toute autre complication nous attendait! Lire la suite

Le coût de la vie au Costa Rica

Combien coûte les oeufs au Costa Rica? Le lait? Les bananes?
Quel est le taux horaire minimum?
Combien coûte l’eau potable? L’électricité? Le propane?

Voici les faits!

Le taux de change

L’argent du Costa Rica s’appelle le Colon. On dit « colones » puisque au pluriel en espagnol, on ajoute « es » à la fin d’un mot se terminant par une consonne et bon, un colon n’a vraiment pas une grande valeur alors c’est rare que nous n’en utilisions qu’un. Donc, on pourrait dire que l’argent du Costa Rica s’appelle Colones, prononcez co-lo-nèsss. Lire la suite

Boquete, Panama

Pour renouveler notre visa touristique du Costa Rica d’une durée de trois mois, nous devions nous absenter du pays en novembre dernier. Le choix logique était le Panama dans notre cas puisque nous sommes à une heure en voiture de la frontière à Paso Canoas. Super pratique!

On aurait pu s’absenter que pour quelques heures. Même qu’une dame nous disait d’aller chercher nos étampes de sortie du Costa Rica et d’entrée du Panama et de revenir tout de même à notre « chez nous » temporaire à Pavones (au Costa Rica donc même si nous aurions été censés être au Panama) pour quelques jours puis de revenir ensuite à la frontière pour reprendre nos étampes mais cette fois à l’inverse : sortie du Panama, entrée au Costa Rica. Je n’en revenais pas qu’elle me suggère ça! « Tout le monde fait ça! » qu’elle me répond! Hé ben… Lire la suite

Cocal Amarillo en photos et en souvenirs

Notre house-sitting à Cocal Amarillo, près de Pavones, sur la côte Pacifique complètement au sud du Costa Rica (voir sur cette carte en suivant ce lien!), achève bientôt! Après plus de 4 mois, je commence à avoir hâte qu’on bouge… malgré toutes les complications que ça implique sans motorisé. Il nous reste 5 mois en Amérique latine et je passe beaucoup de temps à prévoir le reste de notre voyage. Me renseigner sur les bonnes places à visiter, trouver des endroits abordables à louer (le mot clé étant abordable… ce n’est pas si répandu au Costa Rica), planifier les transports (encore une fois, abordable et location d’auto pour 5 mois ne riment pas du tout ensemble!),… je  m’arrache les cheveux assez fréquemment ! Il faut trouver un endroit où c’est facile de se rendre et où ce sera possible de voyager un peu autour pour découvrir la région sans auto. Puisqu’on veut que ce soit abordable, je cherche des endroits où ça nous tentera d’être pour 2-3-4 semaines : le prix est meilleur à la semaine ou même au mois qu’à la nuit. Il faut aussi une chambre pour une famille, avec 4 places où dormir, et ce n’est pas toujours le cas. Bon en tout cas, je vous épargne les détails mais j’en ai fait des démarches jusqu’à présent! Nous avons beaucoup de pistes mais rien de couler dans le béton encore… pas de réservation longtemps à l’avance, la flexibilité restant un aspect important de notre façon de voyager. Lire la suite

Un mois de ¡Pura Vida!

Aujourd’hui, j’ai acheté des fruits et légumes. C’est-à-dire que j’ai attendu que les deux camions qui viennent nous en vendre klaxonnent à la porte du ranch. Le marché se rend à nous! J’ai désherbé le jardin pour donner une petite chance à nos salades et plants de concombre de pousser. J’ai terminé le premier roman que je lis en espagnol! (Et non, ce n’était pas un livre pour enfant 😉 )

Nos semis de radis! Depuis, nous les avons mis en terre, bien sûr, et nous avons aussi essayé de planter des graines directement dans le jardin, sans grand succès jusqu’à présent à part pour les concombres. On essaie encore. On dit que tout pousse ici, alors on teste 🙂

Alex a fait le tour des papayers pour en cueillir les fruits assez mûrs. Il a parfait sa technique pour couper des noix de coco, il a répondu aux questions de Léo concernant les sinus/cosinus. Il a fait la sieste dans un des hamacs. Lire la suite

Souci administratif au Costa Rica?

Vous saviez que nous n’avons pas le droit de rester plus de trois mois au Costa Rica? Pas besoin de demander un visa touristique à l’avance mais, c’est trois mois maximum. Nous partions avec nos billets de retour, je me disais que ça allait aller! Mais non, notre retour étant prévu pour dans dix mois, ça n’allait pas.

Nous savions que nous allions devoir sortir du pays dans trois mois. Nous voulons rester légaux au Costa Rica, nous sommes donc conscients qu’il faudra faire ce qu’on appelle un « border run » dans le langage voyageur : se rendre à la frontière du pays, en sortir (quelques heures ou quelques jours, selon les exigences) pour mieux en revenir et obtenir à nouveau un visa touristique. Au Costa Rica, ce visa est d’une durée maximale de trois mois, au Panama, c’est six mois. J’en tiendrai compte la prochaine fois que nous avons une destination à choisir. Lire la suite

Un jardin à regarder pousser

Nous nous dirigions vers l’Ouest américain en juillet dernier après avoir vendu le bateau. Le plan étant de profiter de l’été pour visiter les états où il ne fait pas siiiii chaud en hiver : nous pouvions nous absenter du Québec pour toute une année complète sans souci d’assurance-maladie (nous avons demandé notre année d’exemption pour 2017, une possibilité à tous les sept ans!) et c’était le moment si nous voulions visiter ces étendues de terre aux paysages étranges. Les rochers aux formes bizarres de l’Utah, les montagnes du Colorado, les différents canyons, les maisons en terre cuite du Nouveau Mexique,… avant de nous rendre au Mexique pour profiter d’un hiver chaud. Lire la suite

Repose en paix

Ma mère, Johanne, qui nous aimait mon frère et moi comme seule une mère le peut vraiment, s’est éteinte.

Ma mère qui ne savait plus trop quoi faire de sa vie, parce que la vie c’est long quand t’as rien à faire.

Ma mère qui remplissait mon répondeur de deux heures de messages à coup de dix minutes  (parce que c’était la limite de ma boîte vocale). 

Ma mère qui ne sortait plus de son appartement, parce que son poids et la solidité de ses jambes ne lui permettaient plus. Lire la suite

Ce que nous aimerions ne jamais vivre

Après la vente du bateau, nous avions comme plan d’aller explorer l’Ouest américain. Colorado, Utah, Wyoming. Pour une fois que nous pouvions aller visiter les États-Unis en plein été! C’est habituellement l’hiver que nous nous retrouvions en sol américain et, l’hiver, c’est assez frais partout aux États-Unis, sauf en Floride. Nous avions bien regardé les cartes de température moyenne avant de planifier nos déplacements lors de notre premier hiver en nomade : le froid descend jusqu’au sud des États-Unis et, en motorisé, ce n’est pas toujours agréable d’être dans des conditions semblables. Nous avons choisi de vivre au chaud dans notre aventure, bon! Lire la suite

VENDU! Et Zenroots : avant-après

Notre catamaran n’est plus le nôtre depuis hier! Il a trouvé un nouveau propriétaire qui veut faire le même genre de voyage que nous : aux Bahamas avec ses deux enfants.

À Indiantown Marina, nous avons préparé le bateau pour la vente. En trois jours, nous l’avons vidé, nettoyé et arrangé quelques trucs. Deux jours après avoir terminé, un acheteur venait visiter le bateau et l’achetait! Il savait ce qu’il cherchait et nous avait contacté dès qu’il a su que nous revenions en Floride pour mettre le bateau en vente. Nous avions discuté ensemble du meilleur endroit où mettre le bateau et il a acheté son billet d’avion pour venir le voir à partir de l’Ohio. Lire la suite