What could go wrong? (Du 15 au 29 mars)

Il y a des jours où je me demande si on a bien fait de retourner à la ferme…

Première raison de mon doute : le chien préféré des enfants, Daemon, s’est fait blesser… il s’est fait passer sur les pattes arrières par nul autre que… notre motorisé!!!! Daemon nous aime beaucoup (bon ok, il aime beaucoup les ENFANTS) et est souvent autour de notre maison sur roues, en attente qu’un de nous lui lance la balle.

Mais ce jour-là, nous partions faire des courses, il pleuvait à boire debout, Daemon s’est réfugié SOUS le motorisé ce que nous n’envisagions pas le moins du monde et, cahin-caha, le motorisé a réussi à avancer. Il y avait des trous, creusés par les chiens, dans le sable où nous étions stationnés alors nous avons pensé que le relief était dû à ces trous mais c’est là que nous avons entendu les pleurs, que dis-je!, les cris de douleur de Daemon. « On lui est passé dessus!! » m’écriais-je effarée.

Lire la suite

Départ de la ferme

Nous partons demain de la ferme. Depuis 40 jours que nous y sommes.
Comme la durée du carême! Mais avec chocolat. (Vous me connaissez, je ne peux pas m’en passer du chocolat et j’ai trouvé une bonne source en plus dans les ingrédients pour fabrication de gâteau à l’épicerie : Ghirardelli 60%, en petites rondelles qui fondent si bien dans la bouche. Ça m’en a pris du temps avant de trouver une source satisfaisante de bon choco noir mais j’ai réussi! Je ne suis plus en manque… il n’est pas équitable par contre mais bon, je me reprendrai bien.) (Vous vous demandez pourquoi je parle de Pâques?! bonne question! Pour une athée comme moi, Pâques n’a bien sûr aucune signification particulière et non, je ne fais pas le carême, pas plus cette année que les autres. Mais, aux États-Unis comme au Québec, Pâques est une fête commerciale comme une autre. La différence par contre, c’est qu’à chaque fois que je me rends à l’épicerie, je vois, en gros, un décompte des jours restants jusqu’à Pâques, juste à l’entrée entre des rangées et des rangées de cochonneries à acheter pour les enfants. Ouf… c’est un pas de plus qui n’a pas été franchi au Québec à ce que je sache. Pour votre information, il reste 4 jours avant Pâques! Dépêchez-vous!)

Lire la suite

7 ans!

Notre petit bonhomme aura bientôt 7 ans! Incroyable.
C’est une phrase entendue plus d’une fois et pratiquement pré-mâchée que je vous lance mais je ne peux pas m’en empêcher : le temps passe tellement vite!

Léo est notre premier, celui avec qui nous sommes devenus une famille, le premier petit coeur qui a fait battre le nôtre encore plus fort. C’est le premier à ébranler nos convictions les plus profondes, le premier à nous faire réaliser qu’il faut qu’on s’adapte pour lui, à mesure qu’il change, qu’il grandit, qu’il évolue.

Lire la suite

3 au 14 mars

J’ai abandonné mon habitude d’écrire à chaque jour 😉
Alors voilà notre journal de voyage dans un format moins agenda!

Nous avons pris congé de la ferme pour nous rendre à St-Augustine, sur la côte Atlantique. Ayant entendu parler de cette ville historique plus d’une fois, je me suis laissée tenter! Pour une fois, la plage est dans le camping ce qui est vraiment extra! Une magnifique plage au sable doux et chaud… oh wow! Le hic? la mer à 62 degrés Fahrenheit 😉

Anastasia State Park près de St-Augustine

Anastasia State Park près de St-Augustine

Les enfants et Alex se sont tout de même baignés. Body surf et surf pour les 2 garçons de la famille. La plage nous a manqué!

Lire la suite

21 février au 2 mars

21 février

Une collation attendue depuis longtemps. Enfin, une belle journée pour cette gâterie!

Une collation attendue depuis longtemps. Enfin, une belle journée pour cette gâterie! Napolitaine en plus. C’est typiquement américain ça, non?

Les enfants ont pu ajouter eux-mêmes les poissons rouges dans le petit étang :) Et ils ont la responsabilité de les nourrir à chaque jour.

Les enfants ont pu ajouter eux-mêmes les poissons rouges dans le petit étang 🙂 Et ils ont la responsabilité de les nourrir à chaque jour.

Puis… la journée des poulets! À lire ici.

22 février

Je ne sais pas si c’est l’émotion des poulets morts hier ou la pleine lune mais nous nous sentions tous moyennement bien aujourd’hui. Il faut dire que nous sommes ici depuis le 13 février et, bien que certaines journées sont plus relaxes que d’autres, nous n’avons pas arrêté de travailler. Même le dimanche, supposément jour de congé! C’est notre choix remarquez bien. Un peu de ramassage de feuilles de palmier par ci, un peu de creusage par là, mine de rien les journées passent.

Lire la suite