Nos coups de coeur en Floride

Vous voulez un voyage de découvertes? Avec une faune et une flore quasi tropicale à distance de conduite du Québec. Avec plages, coquillages, palmiers et sable doux. Avec eau limpide et poissons colorés à portée de main. La Floride, c’est tout ça et plus encore. Pas uniquement les parcs d’attraction grandioses et faisant littéralement exploser le budget voyage familial.

C’est en Floride que nous avons faits nos armes pour nos premiers 5 mois de vie nomade, nous en avons fait le tour : constatez-le par vous-mêmes sur notre itinéraire. Nous n’avons pas tout vu pour autant : la Floride, c’est grand. Plus de trois fois la superficie du Costa Rica. Les routes sont plus praticables par contre, faire le tour de la Floride, c’est probablement moins d’heures de route que faire le tour du Costa Rica!

Lire la suite

Avoir du monde autour

Nous trouvons parfois difficile de voyager. Nos repères physiques changent à tout bout de champ. Il faut s’habituer à un tas de nouveautés en passant par la façon de conduire jusqu’au goût du fromage. En voyageant, on s’aperçoit que notre capacité d’adaptation est élastique. Ça s’allonge, ça pète, ça revient.

L’adaptation qui est souvent la plus difficile, c’est la communauté. Ou plutôt, le manque de communauté. Nos repères sociaux. Nos amis. Notre famille élargie. En voyage, tu es de passage, la communauté reste toute relative quand tu restes 2 semaines, ou même moins, à un endroit. On se fait parfois des contacts rapidement! Une rencontre fortuite se transforme en amitié qui se prolonge à travers le temps. Mais… pas toujours. Puis les enfants sont clairement en manque d’amis de leur âge… les familles sont rares dans les campings en pleine année scolaire.

Lire la suite

Wild, lecture d’été.

Un livre trempé traînait par terre sous une table à pique-nique.
Je devais le sauver de la noyade. Je l’ai soulevé délicatement pour ne pas déchirer ses pages déjà suffisamment abimée et je l’ai laissé au soleil toute une journée. Il a tranquillement séché pendant que je discutais avec des amies que nous étions venus rejoindre à l’un de nos campings préférés.

Parenthèse concernant ce camping : un camping génial pour les familles (surtout) avec leurs embarcations à disposition de tous pour parcourir leur petit lac, castor inclus que vous pourrez voir si vous êtes chanceux, des sentiers dans la montagne, une cuisine communautaire, un grand abri en cas de pluie,… Un camping où on semble connaître tout le monde. Un secret qui commence à être assez populaire : pas facile de réserver l’auberge pour une fin de semaine, faut se prendre de bonne heure! Je devrais taire son nom…
Ah pis non, vaut mieux le faire découvrir à tous. On ne peut plus y camper de toute façon : notre motorisé s’est fait refusé l’entrée. Trop grosse, notre Bertha. On s’est donc stationné sur le côté d’une petite route juste avant l’entrée pour se faire plus discret.
C’est Aux berges du lac Castor à St-Paulin. Beaux souvenirs garantis.

Lire la suite