21 février au 2 mars

21 février

Une collation attendue depuis longtemps. Enfin, une belle journée pour cette gâterie!

Une collation attendue depuis longtemps. Enfin, une belle journée pour cette gâterie! Napolitaine en plus. C’est typiquement américain ça, non?

 

Les enfants ont pu ajouter eux-mêmes les poissons rouges dans le petit étang :) Et ils ont la responsabilité de les nourrir à chaque jour.

Les enfants ont pu ajouter eux-mêmes les poissons rouges dans le petit étang 🙂 Et ils ont la responsabilité de les nourrir à chaque jour.

Puis… la journée des poulets! À lire ici.

22 février

Je ne sais pas si c’est l’émotion des poulets morts hier ou la pleine lune mais nous nous sentions tous moyennement bien aujourd’hui. Il faut dire que nous sommes ici depuis le 13 février et, bien que certaines journées sont plus relaxes que d’autres, nous n’avons pas arrêté de travailler. Même le dimanche, supposément jour de congé! C’est notre choix remarquez bien. Un peu de ramassage de feuilles de palmier par ci, un peu de creusage par là, mine de rien les journées passent.

Les travaux avancent rondement sur la ferme avec deux paires de bras de plus (les deux wwoofers québécois). Le poulailler est presque terminé et les trous sont tous creusés pour le système d’irrigation.

Un des deux québécois est un cuisinier en plus alors, on mange bien lorsque nous partageons les repas!

1-DSC00030

Le poulailler tout bien réparé déménage! Les trois poulettes changeront bientôt de maison après quelques ajustements et ajouts.

Une fourmi de feu (Fire Ant) s’est attaqué à ma cuisse, c’est assez pour me faire paniquer puisque j’étais assise bien confortablement à la dinette de notre maison sur roues! Dis-moi pas qu’on va avoir des fire ants dans le motorisé maintenant???!? Pour bien comprendre à quel point ce serait catastrophique, sa piqûre est semblable à une piqûre de guêpe alors voilà… si jamais des fourmis de feu s’installent dans le motorisé, c’est simple, il faut déménager de là quelques temps et faire un sérieux traitement choc.

Je vais essayer de dormir ce soir… sans m’imaginer plein de piqûres imaginaires.

23 février

On creuse et on pose des collets et des robinets et on colle des tuyaux. Il faut attendre 24 heures après avoir mis la colle puis on pourra tester! L’eau potable se rendra au jardin et au motorisé sans passer par plein de tuyaux hors terre.

On mange de la pizza de Manu! Miam.

Il y a quelque chose de tellement reposant quand c’est quelqu’un d’autre qui fait la bouffe et qu’on ne mange pas dans le motorisé 😉

On aide tout de même à notre façon : vaisselle et nettoyage mais j’avoue que, sur le plan cuisine, on prend ça plutôt relax depuis 2 jours.

Par contre, il y a des chats dans la maison. Léo et Charlotte s’amusent souvent au salon où il y a un aquarium et les chiens y sont souvent aussi mais, aujourd’hui, ils ont sauté sur les divans avant que j’aie le temps de les arrêter (faut bien se tenir quand même, ce n’est pas notre maison!). Résultat du saut sur les divans : grosse réaction allergique pour Léo 🙁

Il avait bien eu quelques symptômes depuis notre arrivée mais toujours après avoir été en contact direct avec les chats. Il a bien compris, mais avec beaucoup de tristesse, qu’il ne devait plus les toucher. Il aime tellement les animaux et les choses douces que les chats sont un choix naturel pour lui. Mais non. Beaucoup de tristesse pour notre petit garçon. Et voilà qu’il devra aussi s’abstenir d’aller dans la maison je crois! À moins que de s’abstenir d’aller sauter sur les divans soient suffisant.

À suivre.

Une bonne nouvelle toutefois : aucune trace de fourmi de feu dans le motorisé…

Ma piqûre sur la cuisse est encore bien présente elle par contre.

24 février

Journée tranquille. Léo se remet de sa réaction allergique. La fatigue est présente. Il a mal dormi avec toux, éternuements et gorge qui pique.

On fait la sieste.

Aussi, il y a de forts vents, de la pluie et… des alertes de tornade plus au nord. On déménage le motorisé pour l’éloigner des grands arbres, magnifiques certes mais ils ne sont pas rassurants par temps de grand vent!

25 février

Journée à Gainesville pour une visite du Musée d’histoire naturelle sur le campus de l’Université de la Floride. Nous avons bien sûr appris plusieurs choses!

1. les requins auront entre 30 000 et 40 000 dents leur vie durant. Pas étonnant qu’on puisse en trouver autant en une avant-midi à la plage! Celles exposées au musée sont beaucoup plus grosses que la centaine que nous avons dans notre sac ziploc par contre!

2. je suis bien contente que les mégalodons soient disparus de nos océans. Cette mâchoire énorme me donne l’impression que Charlotte ne serait qu’une hors-d’oeuvre pour ce géant préhistorique. Quoique certains affirment que ces requins existent encore… ils se cachent bien loin en tout cas si c’est le cas! On nous a dit que, selon les estimations en se basant sur la taille des dents retrouvées, l’animal pouvait mesurer jusqu’à 20 mètres. Sur la photo, à partir de la mâchoire jusqu’à l’écriteau EXIT… pas le rouge, le vert le plus éloigné.

3. les coquillages que nous avons trouvé dans un tas de sable doivent avoir 2 millions d’année… ou plus. Il faudrait faire une expertise au carbone 14 pour en être certain mais c’est ce que les informations trouvées au musée nous laisse croire.

4. il y avait des paresseux géants en sol floridien! Même s’ils étaient paresseux, sa taille devait les rendre plutôt épeurants : ils étaient gros comme des ours grizzli je crois bien (je n’ai jamais vu de grizzli alors…)! Et des tattoos géants aussi. De plus, les tattoos présents actuellement en Floride ne sont pas natifs de cet état : ils ont été importé. Notre hôte à la ferme les trouvant assez énervant (ils creusent là où il ne le faut pas, causant des dommages sur sa propriété) se demande bien pourquoi ils ont pu être transporté jusqu’ici volontairement 😉

5. les mammouths ont côtoyé les mastodontes en Floride il y a des millions d’années. Les deux espèces se sont éteintes il y a environ 10 000 ans.

6. un ancêtre du cheval moderne était présent en Amérique il y a 20 millions d’année soit bien avant que les Européens découvrent le continent. Par contre, ce petit cheval d’environ 60 cm de haut avait disparu du continent lorsqu’ils ont débarqué « avec leurs grands chevaux ». Les Européens ont donc transporté des chevaux modernes par bateau. Puis, voyant l’intérêt d’avoir cet animal, les amérindiens ont réintroduit le cheval partout en Amérique en 200 ans.

7. et plus encore!

Après cette visite, hop dans le stationnement du musée pour y retrouver notre maison pour une petite sieste. Tellement pratique…

Léo ne fait qu’un petit repos alors nous quittons tous les deux pour le deuxième musée gratuit sur le campus, à deux pas du stationnement : Musée d’Art Samuel P. Harn. Léo m’émeut : émerveillé et intéressé à plusieurs pièces d’art, il a un regard critique et drôle et émerveillé qui me donne de la joie au coeur. « Ah regarde maman! La dame est tellement belle que plein de papillons viennent la voir! »

« Maman! Des formes en 3 dimensions! »

« Maman! Des formes en 3 dimensions! » Puis, un peu plus loin,  « Ah celle-là c’est plus en 2D. »

Léo regarde cette sculpture longtemps, très longtemps, s’éloigne puis revient. Je l’observe, je sais ce qu’il a en tête, toutes ces questions, je les entends déjà. « Heu… maman, ils ont vraiment creusé aussi loin que ça? » Je ne peux pas m’empêcher un petit sourire. « Non Léo, c’est une illusion d’optique. » Il regarde et regarde encore. Je lui explique le principe du miroir sans tain, il semble encore confus. Je lui explique encore. « Faut aller chercher papa pour lui montrer ça! »

Léo regarde cette sculpture longtemps, très longtemps, s’éloigne puis revient. Je l’observe, je sais ce qu’il a en tête, toutes ces questions, je les entends déjà.
« Heu… maman, ils ont vraiment creusé aussi loin que ça? » Je ne peux pas m’empêcher un petit sourire. « Non Léo, c’est une illusion d’optique. » Il regarde et regarde encore. Je lui explique le principe du miroir sans tain, il semble encore confus. Je lui explique encore. « Faut aller chercher papa pour lui montrer ça! » Peut-être que papa aura une meilleure explication que moi??

Retour au motorisé, ils sont justement réveillés et se préparaient à venir nous rejoindre.

Charlotte démontre un peu moins d’enthousiasme que Léo, elle s’est réveillée du mauvais pied il faut dire, mais les masques africains et les danses (il y a des vidéos) que Léo voulait lui montrer, la font sourire.

26-27-28 février

La vie continue à la ferme, des projets se terminent (poulailler, système d’irrigation), de nouveaux projets démarrent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils ont transporté nos pousses de pois tout seuls dans la serre pour qu'ils poussent plus vite! C'est quand même lourd mais ils ont trouvé le moyen :)

Ils ont transporté nos pousses de pois tout seuls dans la serre pour qu’ils poussent plus vite! C’est quand même lourd mais ils ont trouvé le moyen 🙂

Aussi, les enfants s’amusent. Plusieurs minutes (heures?) par jour sur le trampoline, ils adorent quand Alex ou Tyler (la fille adolescente d’une autre wwoofer) sautent avec eux. Ils ont arrêté de me le demander… ça me donne mal au coeur le trampoline! Ah… je me sens si vieille parfois…
Ils s’occupent aussi en cherchant des insectes (Charlotte s’est procurée un petit kit attrape-insecte à la boutique du Musée!), des grenouilles ou des lézards, en nourrissant les poules (ou alors, ils prennent les poules), en jouant avec les chiens, en apprenant les lettres et les chiffres (Charlotte) ou tout ce qu’il faut savoir en première année (Léo),… Les occupations ne manquent pas! Ils nous aident parfois ou s’occupent par eux-mêmes, souvent. Nous les sentons suffisamment en sécurité pour les laisser aller sur le terrain, ça fait du bien qu’ils aient un peu d’autonomie.

Des poussins sont arrivés à la ferme, ils sont tellement mignons! Toute la famille en profite.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

18-DSC00007

Ils s’endorment facilement, dans nos mains ou carrément sur notre table de motorisé, et c’est comique de les voir cogner des clous! Ils passent parfois tout près de tomber et de piquer du bec en s’endormant, comme ce poussin noir, Giant Black, qui a les yeux fermés sur la photo.

La lecture de Harry Potter est terminée. Léo l’a lu moins que nous le pensions, c’était trop difficile, ce que j’avais prédit 😛 Il lisait bien quelques phrases ici et là mais, le plus important, c’est que ce livre lui a donné le goût à la lecture, il comprend maintenant ce que c’est d’être accroché à une histoire. Nous sommes à la recherche de petits romans plus simples pour lui mais avec une bonne intrigue… pas évident! Si vous avez des pistes pour nous, ce serait bien apprécié!

Le livre étant terminé, nous avons écouté le film. Nous devions le chercher en français n’ayant que la version anglophone puis, qu’est-ce qu’on apprend, Manu et Nico l’ont dans leur valise!  Quel hasard! Comme c’est simple la vie parfois.

29 février

Découverte de la journée : Léo a trouvé un phasme, un tout petit insecte-baton bien difficile à voir. Pas de photos malheureusement, aussitôt que toute la famille l’a vu, il est tombé dans les branches que je ramassais au râteau donc impossible à retrouver, comme son surnom l’indique, il imite à s’y méprendre une branche alors…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On cueille tous les agrumes restants dans les arbres. La saison de ces fruits achève 🙁 Hum… ça va me manquer. Nous transformerons donc les citrons et oranges pour qu’ils se conservent plus longtemps : pouding au citron, marmelade? Je ne sais pas encore ce qu’ils ont en tête exactement. Une chose est sûre, je m’occupe de manger les pamplemousses! Au moins 2 par jour y passent.

La chaleur revient tranquillement. Les journées allongent ici aussi et les nuits sont un peu moins fraiches.

Nous faisons un feu et on regarde les étoiles en s’allongeant sur le trampoline, couverts par la doudou douce king size de Léo. Wow! La luminosité des villes environnantes est assez importante mais la lune se lève tard ces jours-ci alors on voit une belle quantité d’étoiles!

1er mars

Je m’occupe de remettre de l’ordre dans les plants de bleuets qui sont éparpillés un peu partout et je me bats avec les plants de mûres sauvages qui ont des épines… sauvages! Outch! J’ai des échardes que je n’arrive pas à enlever! re-outch!

Il faut les enlever pour faire de la place aux bleuets. Il faut aussi s’arranger pour que tout l’espace réservé aux bleuets puisse être recouvert facilement d’un filet pour qu’un certain type d’oiseau migrateur, aimant particulièrement les bleuets et qui passent au moment même où les petits fruits sont bien mûrs, ne saccagent pas toute la récolte. Par chance que les deux jeunes québécois étaient là pour me prêter main forte! Je n’aurais jamais pu enlever tous ces plants pour les remettre au bon endroit. Je suis vraiment courbaturée avec tout ce jardinage.

22-DSC00021

En déterrant un plant, Nico a trouvé un tout petit serpent bien mignon. King Snake. Il ressemble au serpent corail qui est venimeux mais celui-ci ne l’est pas. Fiou. On s’est quand même questionné un bon moment en le regardant. Il ne semblait pas du tout agressif mais on gardait nos distances. Je trouve ça toujours un peu inquiétant les serpents même si nous aimons tous les observer.

Puis Alex s’occupe avec un projet d’aquaponie soit un mélange d’hydroponique et d’élevage de poissons. À venir dans un autre post, peut-être.

Je réalise que j’ai perdu un peu de motivation par rapport au travail à la ferme : nous ne verrons pas tous les résultats de nos efforts… je ne gouterai ni aux bleuets ni au tilapia élevé sur la ferme ni au shitake. Je ne verrai pas les plants d’okra grandir. Il faudrait que je mise moins sur les résultats et plus sur l’apprentissage je suppose.
Qu’est-ce que j’ai appris? À venir dans un autre post, peut-être… (bis 😉 )

C’est un dernier sprint pour avancer des projets : on quitte probablement vendredi. Je ne sais pas encore vers où. La plage nous manque… il commence à faire plus chaud, c’est le printemps qui s’annonce.

25-PM2J0019

2 mars

Aujourd’hui, ce sont deux grues du Canada qui nous rendent visite tout près de notre motorisé! Quel bel oiseau impressionnant!

Je m’étais dit que je n’allais pas commencer la lecture du deuxième tome d’Harry Potter pour laisser le plaisir à Léo de lire par lui-même mais ils me le réclamaient tous les deux… alors… comme j’en avais aussi envie pour partager ces histoires avec eux, j’ai succombé à la tentation 😉
Mais je me suis dit que Léo devait lire avant moi alors, je cherche encore et encore de bons petits livres pour lui.

Puis, entre deux temps morts, vous savez ce que j’ai entrepris?! Nos impôts!!! Hé oui… je n’y échapperai pas.

Laisser un commentaire