Un mois de ¡Pura Vida!

Aujourd’hui, j’ai acheté des fruits et légumes. C’est-à-dire que j’ai attendu que les deux camions qui viennent nous en vendre klaxonnent à la porte du ranch. Le marché se rend à nous! J’ai désherbé le jardin pour donner une petite chance à nos salades et plants de concombre de pousser. J’ai terminé le premier roman que je lis en espagnol! (Et non, ce n’était pas un livre pour enfant 😉 )

Nos semis de radis! Depuis, nous les avons mis en terre, bien sûr, et nous avons aussi essayé de planter des graines directement dans le jardin, sans grand succès jusqu’à présent à part pour les concombres. On essaie encore. On dit que tout pousse ici, alors on teste 🙂

Alex a fait le tour des papayers pour en cueillir les fruits assez mûrs. Il a parfait sa technique pour couper des noix de coco, il a répondu aux questions de Léo concernant les sinus/cosinus. Il a fait la sieste dans un des hamacs. Lire la suite

A slice of Costa Rica to share!

For the first four months of our trip to Latin America, we are in Costa Rica for a home-sitting on the Pacific coast. The Pacific is literally in our yard. How cool is that!

We invite you to share the place with us. The owner agrees on this: there is plenty of space! It is a tropical area of ​​22,000 square meters on the way to become a beautiful destination for travelers! Several cabins and rooms are ready for rental. The owner offers them to us almost free of charge in exchange of taking care of the property, their dogs and ensuring a presence on the premises at all times. Lire la suite

Domaine tropical à partager!

Pour les quatre premiers mois de notre voyage en Amérique latine, nous sommes au Costa Rica pour un home-sitting sur le bord du Pacifique. Le Pacifique est littéralement dans notre cours. How cool is that!

Nous vous invitons à partager la place avec nous. Le propriétaire est d’accord là-dessus: il y a de la place en masse! C’est un domaine tropical de 22 000 mètres carré en voie de devenir un bel emplacement pour voyageurs! Déjà plusieurs cabines et chambres sont prêtes pour la location. Le propriétaire nous les offre quasi-gratuitement en échange de prendre soin de la propriété, des chiens et d’assurer la sécurité sur les lieux en tout temps. Lire la suite

Souci administratif au Costa Rica?

Vous saviez que nous n’avons pas le droit de rester plus de trois mois au Costa Rica? Pas besoin de demander un visa touristique à l’avance mais, c’est trois mois maximum. Nous partions avec nos billets de retour, je me disais que ça allait aller! Mais non, notre retour étant prévu pour dans dix mois, ça n’allait pas.

Nous savions que nous allions devoir sortir du pays dans trois mois. Nous voulons rester légaux au Costa Rica, nous sommes donc conscients qu’il faudra faire ce qu’on appelle un « border run » dans le langage voyageur : se rendre à la frontière du pays, en sortir (quelques heures ou quelques jours, selon les exigences) pour mieux en revenir et obtenir à nouveau un visa touristique. Au Costa Rica, ce visa est d’une durée maximale de trois mois, au Panama, c’est six mois. J’en tiendrai compte la prochaine fois que nous avons une destination à choisir. Lire la suite

Un jardin à regarder pousser

Nous nous dirigions vers l’Ouest américain en juillet dernier après avoir vendu le bateau. Le plan étant de profiter de l’été pour visiter les états où il ne fait pas siiiii chaud en hiver : nous pouvions nous absenter du Québec pour toute une année complète sans souci d’assurance-maladie (nous avons demandé notre année d’exemption pour 2017, une possibilité à tous les sept ans!) et c’était le moment si nous voulions visiter ces étendues de terre aux paysages étranges. Les rochers aux formes bizarres de l’Utah, les montagnes du Colorado, les différents canyons, les maisons en terre cuite du Nouveau Mexique,… avant de nous rendre au Mexique pour profiter d’un hiver chaud. Lire la suite

Ce que nous aimerions ne jamais vivre

Après la vente du bateau, nous avions comme plan d’aller explorer l’Ouest américain. Colorado, Utah, Wyoming. Pour une fois que nous pouvions aller visiter les États-Unis en plein été! C’est habituellement l’hiver que nous nous retrouvions en sol américain et, l’hiver, c’est assez frais partout aux États-Unis, sauf en Floride. Nous avions bien regardé les cartes de température moyenne avant de planifier nos déplacements lors de notre premier hiver en nomade : le froid descend jusqu’au sud des États-Unis et, en motorisé, ce n’est pas toujours agréable d’être dans des conditions semblables. Nous avons choisi de vivre au chaud dans notre aventure, bon! Lire la suite

VENDU! Et Zenroots : avant-après

Notre catamaran n’est plus le nôtre depuis hier! Il a trouvé un nouveau propriétaire qui veut faire le même genre de voyage que nous : aux Bahamas avec ses deux enfants.

À Indiantown Marina, nous avons préparé le bateau pour la vente. En trois jours, nous l’avons vidé, nettoyé et arrangé quelques trucs. Deux jours après avoir terminé, un acheteur venait visiter le bateau et l’achetait! Il savait ce qu’il cherchait et nous avait contacté dès qu’il a su que nous revenions en Floride pour mettre le bateau en vente. Nous avions discuté ensemble du meilleur endroit où mettre le bateau et il a acheté son billet d’avion pour venir le voir à partir de l’Ohio. Lire la suite

Indiantown

Après l’écluse, c’est une paisible petite rivière qui nous accueille vers Indiantown Marina. Bordée de champs, d’arbres et sûrement pleine d’alligators que je cherche sans cesse des yeux. J’en verrai finalement un qui se tient près d’un pont. Ça ressemble à un bout de bois qui flotte en fait… mais il bouge alors je tire la conclusion qui convient! Ils sont donc bel et bien là. Pas de saucette pour nous par ici!

St. Lucie River

Les ponts s’ouvrent à notre demande ou sont assez hauts pour notre mat! Yé! Pas trop de ralentissement dû à un horaire autre que le nôtre et la vitesse de notre bateau. Lire la suite

L’intracostal

Après la traversée quelque peu raccourcie du Gulf Stream, nous sommes arrivés dans l’opulente Fort Lauderdale. C’est fou la richesse que nous avons croisé là-bas. Ça faisait mal aux yeux (cent fois plus que l’eau brune, c’est tout dire 😉 ). J’ai encore peine à croire que des gens dépensent des millions de dollars pour des maisons tellement luxueuses que ça en devient ridicule (Six ventilateurs extérieurs (!!) au plafond d’une galerie! Quatre statues grecques dans une cour! Une piscine avec des jets comme dans les fontaines!). Puisque nous parcourions Fort Lauderdale grâce à ses canaux et à l’Intracostal Waterway (ICW), ces maisons ont bien sûr un quai à l’arrière pour leur yatch tellement luxueux que ça en devient ridicule (Une plateforme d’hélicoptère sur le dessus! Une glissade d’eau! Plus de DIX cannes à pêche, plaquées or en plus (sans blague!). Un salon dans la coque d’un méga yatch avec un écran géant pour les divertir quand l’eau ne suffit plus.). Lire la suite

Autres histoires de traversées

Pour nous rendre jusqu’à la côte est de la Floride depuis les Exumas (où nous avons pris la décision de retourner vers le continent), nous devons parcourir 250 miles nautiques. Soit environ 40 heures de navigation… si tout va bien.

Comme, bien sûr, nous ne volons pas encore de nos propres ailes (zut!) et que nous avons un bateau à ramener, ça nous prendra pas mal plus de temps que ça pour revenir. Pour vous dire la vérité, ça ne nous tente pas beaucoup. On envisage même la possibilité de laisser le bateau derrière nous et de revenir en avion… mais bon, on revient sur terre, ou plutôt, sur l’eau et on fait face à la musique. La dernière traversée vers les Exumas a été pénible et j’en garde un mauvais souvenir, ça peut devenir moche assez vite. Mais je focusse sur les beaux moments des traversées pour me redonner courage! Lire la suite