Boondocking

Nous avons rencontrés un couple super généreux qui nous laissent utiliser leur électricité, leur wifi, leur eau, leur laveuse (oui oui, elle me l’a proposé mais je n’ai pas encore osé 😛 )…. et leur trottoir avant.

Tannés de payer pour un terrain de camping dans la cour arrière d’un port assez passant de jour comme de nuit, nous avons décidé de passer à une autre étape dans notre voyage : le boondocking. Ou le camping en motorisé sans être dans un parc de VR où ta vue est le VR du voisin, du camping gratuit, tu te stationnes et tu fais tes petites affaires dans ta maison sur roues. Je ne sais vraiment pas comment traduire boondocking en un mot en fait!

Les français parlent parfois de bivouacs qui n’est pas non plus un mot utilisé au Québec!

Il y a plusieurs façons de « stationner » un motorisé pour la nuit gratuitement. Nous avons déjà tenté les stationnements des grandes surfaces mais, ça fait un temps. Ça va quand tu es de passage mais pour du long terme… Bof.

Au fait, nous avons tellement entendu ça souvent que les Walmarts permettent de dormir dans leur stationnement! Hé bien… ça semble faux. En fait, plusieurs le font, nous l’avons fait mais il semble qu’il ne faut pas leur demander puisqu’ils disent non. Alors, comme dit Alex en reprenant une citation connue : « Better to ask forgiveness than permission ». Capture d’écran 2015-12-17 à 22.50.27Ce n’est pas toujours vrai là mais dans ce cas-ci, ça s’applique bien : vaut mieux demander pardon que de demander la permission. Donc, on ne demande pas. On se stationne près des autres motorisés s’il y en a, loin de l’entrée, le plus loin possible, à l’arrière là où se font les livraisons s’il le faut! Dans les truck-stop et les aires de repos aussi il semble qu’il ne faut pas leur demander la permission : ils ne peuvent pas dire oui puisqu’ils deviendraient alors responsable de nous s’il arrivait quoi que ce soit mais si on ne demande pas… ils ne feront pas d’effort pour nous déloger de là selon ce que je comprends. À date, après 3 nuits passées dans un stationnement (2 Walmart et 1 WholeFood), nous n’avons jamais eu de problème. On tentera sûrement notre chance encore.

Aux États-Unis, ils ont des forêts nationales et des terres publiques où il est possible de faire du camping gratuitement. J’ai fait plusieurs recherches ces derniers jours mais je ne trouvais rien sur la côte. On veut rester près de la plage! Nous voulons passer nos journées dans l’océan! Surtout avec la belle chaleur qu’il fait en ce moment sur la Space Coast! C’est inhabituel à ce qu’on nous a dit, sûrement grâce à El Niño, les températures sont plus chaudes qu’à l’habitude. Au Québec aussi d’ailleurs.

Bref, je cherchais et cherchais et cherchais un endroit où il est légal de dormir la nuit pour un meilleur prix. Après tout, nous nous sommes équipés de panneaux solaires pour pouvoir être autonome! Nous transportons aussi 100 litres d’eau pour pouvoir être autonome quelques jours. Nous pouvons très bien remplir le garde-manger et le frigo pour être autonome plusieurs jours. Aussi bien en profiter. Mais on ne veut pas non plus se faire réveiller en pleine nuit par un policier venu cogner à nos fenêtres! Donc, je m’informe.

Je sais qu’il est interdit de dormir à l’intérieur de notre motorisé dans les rues de certaines villes. C’est difficile de connaître les règlements précis de chaque endroit. En arrivant à Cape Canaveral, nous avons demandé à un employé de la chambre de commerce qui s’occupe du tourisme local : il n’avait aucune idée d’un endroit agréable (idéalement pas un stationnement de grande surface) où nous pouvions nous stationner pour la nuit tout en étant légal, il nous a donc parlé de JettyPark, le camping du port. Nous avons aussi demandé à un policier : il nous a tout de suite parlé de JettyPark. Bon, le destin avait parlé : rendons-nous à JettyPark alors. J’avais lu des critiques alors je doutais que c’était le genre d’endroit que nous aimerions. Après deux nuits à cet endroit, il fallait changer.

Je n’aime pas particulièrement les campings, il faut le dire. Les parcs d’état (State Park), c’est une autre histoire. C’est en pleine nature, les gens sont là parce que c’est ce qu’ils recherchent aussi. À JettyPark, par exemple, aucune finesse dans le décor : tu vois le VR de 40 pieds de long de ton voisin, tu entends la génératrice du VR de ton voisin avec ces 5 airs climatisés (pour vrai!) et des autos et des bateaux qui passent, sans arbre et avec du caoutchouc de vieux pneus qui pue vraiment recouvrant entièrement le sol du module de jeux à côté (donc interdiction pour mes cocos de s’y rendre avec tous les produits chimiques émanant des pneus!). Bref, comme Léo l’a dit après notre première journée, « moi j’ai envie de plus de nature ». Mais on ne voulait pas s’éloigner de la plage. C’est tout de même un gros plus pour un camping d’avoir une plage à 2 pas. 😉

Nous avons donc décidé, et j’en viens au sujet principal de ce billet, de tenter le boondocking grâce au site boondockerswelcome.com. C’est un site sur lequel nous pouvons prendre contact avec des gens qui ont un endroit près de leur maison où un motorisé peut se stationner en toute légalité. Sur une carte, nous pouvons voir toutes les personnes prêtes à nous accueillir et les services qu’ils sont prêts à nous offrir. À 25$ US par année, notre membership a déjà été payé grâce à notre première nuit passée chez ce gentil couple rencontré hier! Nous en sommes à notre deuxième nuit ici. Dans un petite rue d’un quartier résidentiel.
Ce n’est pas encore la nature à plein ciel mais ça se rapproche avec le canal qui passe derrière les maisonsCarte de Satellite Beach dans ce quartier, nous entendons des oiseaux à toute heure (oui même la nuit! 🙂 ). Aussi, et ça ajoute au charme de l’expérience, on voit les décorations de Noël tout à fait kitsch, on entend les arroseurs automatiques tôt le matin (à sentir l’odeur marécageuse, l’eau semble être pompée directement du canal arrière), on voit les chiens se faire promener, on salue les voisins,… Dans le petit parc d’à côté, Alex est allé coupé une branche d’Aloe vera pour aider notre peau rougie par le soleil.
Ça ressemble drôlement plus à la Floride qu’à un camping.

Il y a beaucoup d’autres ressources pour du boondocking que nous n’avons pas encore utilisées. Une chose à la fois!

 

2 réflexions sur “Boondocking

  1. Super article, mais petite question: avez vous des toilettes dans votre maison sur roues? Nous faisons du boondocking depuis 2 semaines (qc, nb et Maine) on a entendu parlé du site dont tu parles mais ils acceptent que les vr avec toilettes. Est-ce que c’est vrai?
    Merci,
    Alice

    • Bonjour Alice,
      Notre motorisé est équipé d’une toilette et même d’une douche. Le luxe 😉
      Sur boondockerswelcome.com, étant donné que ce sont des particuliers qui nous invitent sur leur terrain, il faut être assez autonome. La plupart partage leur électricité et leur connection internet mais leur toilette de maison, je ne crois pas. Il faudrait demander aux endroits qui sont intéressant pour vous.
      Nous venons de visiter le village Les Escoumins et, si vous allez dans ce coin, je vous suggère d’aller près de la croix à côté du fleuve où il y a une toilette chimique 🙂

Laisser un commentaire