Budget, 5 mois en Floride

Voulant rester nomades longtemps et, idéalement, sans travailler (le plus longtemps possible 😉 ), nous nous accordons un petit budget par mois. Nous n’avons pas nécessairement de maximum mensuel mais nous faisons attention à nos dépenses. L’argent peut se rendre loin quand on fait attention à ce qu’on consomme : réduire, réparer, réutiliser, recycler, réinventer! Faire les choses nous-mêmes, diminuer notre consommation de viande et de fromage (le deuxième étant plus un défi que la première), profiter des activités gratuites,…

Malgré tous nos efforts, notre voyage en Floride nous a coûté plus cher que nous l’avions espéré : nous traînons notre hôtel, notre restaurant et notre auto avec nous, ça pourrait nous coûter trois fois rien non? 😉 Mais, avec un taux de change frôlant les 1.4, ce n’est pas si étonnant.

Même si notre méthode de compilation est très très approximative (j’évalue notre marge d’erreur à ±100$ à chaque mois), ça vous permettra peut-être de prévoir votre propre budget pour un futur voyage en motorisé ou en camping aux USA!

Voici donc les conclusions de ma compilation de données! Par catégorie de dépenses avec le total des 5 mois et la moyenne par mois.

Total Moyenne par mois
Essence 1 349,61$ 269,92$
Camping 3 101,71$ 620,34$
Bouffe 4 309,43$ 861,89$
Accessoires 2 024,49$ 404,90$
Cellulaire 386,96$ 77,39$
Resto 170,06$ 34,01$
Activités touristiques 269,78$ 53,96$
Santé 47,94$ 9,59$
Propane 190,93$ 38,19$
Vêtements 374,29$ 74,86$
VR 604,54$ 120,91$
Cadeau de Amazon -60,00$ -12,00$
Grand total 12 769,74$ 2 553,95$

Donc près de 13 000$ canadien pour 5 mois.

Mais ce n’est pas tout… il s’agit plus haut de nos dépenses variables mais n’inclut pas :

  • Le coût de nos assurances : 160$ par mois pour assurance-vie et assurance voyage.
  • Le coût de notre motorisé. L’ayant payé comptant, nous n’avons pas de paiement mensuel à faire mais nous évaluons son coût de revient à 233$ par mois pour 24 mois, en supposant que nous habiterons notre Bertha pendant 2 ans et que nous le revendrons ensuite.
    Plus le coût de nos permis, de l’immatriculation, des assurances = 336$ par mois.

Donc, en considérant aussi ces coûts, notre voyage a plutôt coûté près de 15 300$.
Un peu plus de 3 000$ par mois, tout inclus.

Sauf le cuistot et la femme de ménage, on n’était pas non plus dans un resort de luxe 😉

Un peu plus de détails

Essence
Un total de 1350$ d’essence ce qui inclut l’aller et le retour. Plus avantageux que le prix de 4 billets d’avion pour Miami! Le prix le moins cher trouvé sur Kayak aujourd’hui même nous coûterait 580$ pour 1 billet… je n’ai pas cherché à savoir si les taxes étaient incluses. En gardant ce prix en tête, j’estime que nous avons épargné plus de 1000$.

Et je ne compare même pas le prix des hôtels vs le prix des campings. Ni le prix d’une location automobile.

Aussi, très bon prix de l’essence durant toute la durée de notre voyage! 2,20$ US (2,88$CDN) est le plus cher que nous avons payé un gallon (3.78 litres), à mon souvenir. Donc, 0,76$ CDN le litre.
Évidemment, notre Bertha consomme plus que notre ancienne Corolla mais, au moins, le prix était bon. Selon mes savants calculs, nous aurions consommés 1775 litres d’essence en 5 mois.

Nous achèterons bientôt des crédits de carbone! À suivre!
(Je devrais peut-être inclure cette dépense dans les coûts du voyage 😉 )

Camping
Sur 150 nuits au total (incluant les 9 nuits de l’aller-retour), nous avons passé 73 nuits en camping pour une moyenne d’un peu plus de 40$ CDN par nuit, ce qui se compare avantageusement au prix des campings qu’on peut réserver au Québec.

Par contre, ce qui a aidé à faire baisser notre budget camping, ce sont les 77 nuits passées en boondocking. Bon, ce n’était pas toujours à des endroits idéaux mais, ça nous plaisait bien quand même. En moyenne, la dépense camping nous a coûté 20$/nuit.

Ah! Et j’ai inclus au total les abonnements à WHOOF-USA et Boondockerswelcome.com soit respectivement, 40$ US et 30$ CDN.

Bouffe
Contrairement à ce que nous pensions, la nourriture n’est pas vraiment plus abordable aux États-Unis qu’au Canada. Évidemment, quand on fait notre épicerie en multipliant les prix par 1.4, ça devient vite aliénant. 😉 J’ai donc arrêté à un certain moment cette pratique et je me suis dit : « coudonc, il faut bien manger! »

Ce n’était pas si mal tout compte fait mais… nous avons l’impression qu’on mangera mieux au Mexique!

Accessoires
C’est ici qu’entre en jeu :

  • les lunettes de plongée avec notre prescription de myopes (je répète que ça vous prend ça si vous êtes myope pour aller nager avec les poissons!)
  • une caméra qui va sous l’eau parce que la nôtre a cessé de fonctionner et nous étions vraiment trop attachés à nos vidéos sous l’eau pour pouvoir arrêter d’en prendre
  • de la vaisselle incassable en stainless que nous avons trouvé dans un petit bui-bui indien à Melbourne, Florida
  • du poison anti-fourmi (ça vous prend ça en motorisé si vous allez dans les pays chauds!)
  • un abonnement à Amazon Prime (ça vous prend ça aux États-Unis si vous pensez acheter en ligne!)
  • des serviettes en microfibre (des serviettes qui sèchent rapidement, ça vous prend ça  si vous voyagez dans les pays chauds et humides!)
  • etc etc etc.

Ça monte vite ces babioles.

Cellulaire
Nous avons essayé deux forfaits sans contrat :
35$ US avec StraightTalk, 5 gig de données.
55$ US avec MyFamilyMobile offert par Walmart mais le service est avec la compagnie T-Mobile, 10 gig de données.
Ce sont les données qui étaient importantes pour nous alors nous avons augmenté la quantité à un certain moment mais vous savez ce qui est chouette aux USA? Les forfaits sont tous à données illimitées, contrairement au Canada, les données sont toujours accessibles même lorsque ta limite est atteinte mais à une plus faible vitesse. Nous aurions donc pu nous contenter du forfait à 35$ mais… t’sé… pour 20$ US de différence 😉

Resto
Non, nous n’allons pas souvent au resto. Une fois à ma fête (et c’était vraiment atroce, Waffle House, retenez ça comme un endroit à éviter), une fois au Jour de l’an (des petits sushis!), quelques cantines et … un food truck mexicain!
Je me réserve un plus gros budget resto au Mexique pour essayer toutes les spécialités régionales! 🙂

Activités touristiques
Nous profitions en général des activités qu’on pouvait faire dans les parcs d’état où nous campions. Il y avait souvent un centre d’interprétation où nous pouvions en apprendre plus sur la faune, la flore et l’histoire de la région. Des randonnées pédestres et des pistes cyclables directement au parc. Des plages. La mer. La nature.

Certaines universités offrent aussi un accès gratuit à des musées sur leur campus. C’est le cas à Gainesville : musée d’art et musée d’histoire naturelle, nous avons apprécié les deux.

Bref… de belles activités gratuites.

Nous avons aussi visité de magnifiques parcs d’état où il n’y avait pas de camping et un tarif d’entrée minime (entre 5 et 35 $US pour la famille). Et l’idée nous a pris aussi de faire une sortie en bateau en pleine mer pour voir les coraux (mal de mer, attention!) et une sortie en bateau à une source d’eau claire.

Santé
Rien à signaler. Principalement des achats de lotions anti-grattage pour les piqûres de moustiques 😉

Propane
40$ par mois pour faire fonctionner notre four (utilisation quotidienne), notre chauffe-eau (je peux compter sur les doigts de ma main le nombre de fois où nous l’avons mis à ‘on’) et notre frigo (pour les 77 nuits sans camping!).

Vêtements
Wetsuits, souliers de rechange pour les pieds ayant grandis, sandales pour en remplacer des finies, quelques tshirts, costume de bain,…

VR
Aucun bris majeur. Yé! Mais quelques dépenses :

  • des améliorations au rangement : achats de pochettes à souliers pour en faire des vide-poches
  • des ventilateurs à brancher dans le 12 volt
  • un gros ventilateur pour mettre dans un des trous d’aération au plafond
  • une batterie à charge profonde
  • un filtre à eau
  • un moustiquaire anti-no-see-ums que nous n’avons pas encore installé

Cadeau de Amazon
Nous avons la carte de crédit VISA de Amazon. Le gros avantage : aucun frais de conversion lors des achats en devise étrangère. Vérifiez sur votre contrat de carte de crédit : ils chargent probablement 2.5% de frais lorsque vous faites une transaction à l’extérieur de votre pays. Je ne sais pas s’ils calculent ces frais sur le montant en US ou une fois la devise transférée en canadien mais ces frais auraient représentés entre 200 et 300$ selon la méthode utilisée.

La carte de Amazon étant gratuite, on ne perdait rien à tenter le coup. En bonus, nous avons reçu 60$ en échange de TOUTES les transactions passées sur leur carte 😉

Conclusion

On s’en doutait : les campings et la nourriture occupent à eux deux plus de la moitié des dépenses de notre voyage. Ce que je ne me doutais pas par contre, c’est que les achats d’accessoires dépasseraient les coûts total en essence.

Taux de change
Supposons que notre argent avait eu une meilleure valeur en comparaison au dollar américain, notre voyage nous aurait plutôt coûté environ 11 600$… de là le choix d’aller au Mexique l’hiver prochain : notre argent ira plus loin.

Petits trucs et conseils pour terminer
Prendre en considération, si la Floride n’est pas votre unique destination, que les prix des campings peuvent varier grandement d’un état à un autre. C’est le seul état où nous avons visité des campings mais, selon certaines sources, ce n’est pas celui avec les tarifs les plus élevés. Sauf peut-être aux Keys où le parc d’état à 40$ US la nuit ont été les plus chères mais les tarifs des campings privés étaient plutôt autour de 80-100$. Pour avoir une meilleure idée des coûts de camping, je vous suggère de faire une petite recherche avant de partir… ce que nous n’avions pas vraiment fait, je l’avoue.

Aussi, si vous désirez faire du « slow travel » donc rester au même endroit pendant une longue période, c’est préférable de payer à la semaine ou au mois les campings puisque les tarifs sont plus avantageux qu’à la nuitée.

Selon vos habitudes, l’abonnement à un (ou des) groupe d’épargne pour les campings pourrait être avantageux pour vous : Passeport America, Good Sam Club, entre autres. En Floride, en pleine haute saison (l’hiver), très peu de campings offraient des rabais intéressants alors nous n’avions pas choisi cette option mais plutôt deux abonnements aux sites de boondockerswelcome.com, pour nous stationner chez des gens, et wwoofusa.org, pour les fermes.

Aussi, le boondocking ou camping sauvage est assez restreint dans certaines parties de la Floride. Des pancartes No Parking 24h/7 sont placardés à bien des endroits. Selon certaines lectures, ce n’est pas le cas dans tous les états où les occasions de se stationner pour la nuit sont, non seulement plus fréquentes, mais aussi dans deux lieux plus intéressants.

Bonne planif!

Laisser un commentaire