Vous pouvez m’aider!

Vous avez peut-être lu ma montée de lait concernant la CPTAQ qui nous empêche de vivre sur notre terre…

Malgré ce refus de la CPTAQ, je connais la solution pour réussir à vivre sur ma terre avec ma famille (je pense… et j’espère!!). Ma demande irrecevable était une demande d’autorisation pour utiliser une parcelle de la terre à des fins autre que l’agriculture : je demandais l’autorisation d’utiliser la remise actuellement sur la terre comme résidence, incluant le terrain autour.

L’autre possibilité est que je déclare l’exercice d’un droit.  En tant qu’agricultrice, j’ai le droit d’habiter sur ma terre (article 40 de la LPTAA). Je dois donc leur prouver que je suis bel et bien agricultrice. Au départ, j’ai cru que d’être enregistrée au MAPAQ (Ministère de l’Agriculture et blablabla) était suffisant, mais non.… Lire la suite

Demande irrecevable

Il y a plus de deux mois, nous recevions une lettre indiquant que notre projet agricole sur notre terre agricole était irrecevable.

Irrecevable.
Ce qui veut dire qu’ils n’ont même pas lu mon document si longuement préparé, ne l’ont même pas étudié. Ils ont encaissé mon chèque de 300$. Ils ont vu l’adresse de notre projet et m’ont écrit ce qu’ils auraient pu me dire au téléphone les nombreuses fois que je les ai appelé, avant même que j’achète la terre : on ne peut pas étudier votre demande selon l’article 59 puisqu’il y a une décision à portée collective qui est en vigueur dans votre MRC qui interdit toute demande faite en lien avec cet article.

C’est quoi ce charabia??!… Lire la suite

Projet agricole?!

Je ne crois pas avoir parlé d’un détail la dernière fois que je vous ai parlé de notre retour à la terre, l’achat de notre petit bout de terre… un détail qui s’avère être capital!

Notre petit bout de paradis est zoné agricole. Les zones agricoles sont protégées au Québec. On ne peut pas y faire ce qu’on veut… la Commission de protection du territoire agricole du Québec s’en charge! CPTAQ pour les intimes…

Notre petit chalet n’est pas conforme parce qu’il n’a pas le droit de se trouver sur une terre agricole SANS projet agricole. Comme la terre que nous avons acheté n’a jamais été exploité, personne n’a eu la permission d’y construire quoi que ce soit. Pour y vivre, il faut avoir un projet agricole.… Lire la suite

Retour à la terre

J’ai eu un coup de foudre. Pour une partie de notre planète. Une toute petite partie de 8.8 acres (383 328 pieds carré ou 5 terrains de football pour vous donner une idée 😉 ) avec un ruisseau, une forêt, un champ… et un tout petit chalet que j’imagine aisément devenir notre mini-maison. Un jour. Quand on voudra le rénover pour la peine.

Photo prise par l’agent immobilier. Nous sommes à la recherche d’une nouvelle caméra! Mais peu importe la caméra qui prend la photo, le ruisseau reste limpide et son son ensorcelle.

Pour l’instant, il peut nous accueillir pour écouter le ruisseau murmurer, les oiseaux chanter et simplement passer du bon temps autour du feu. Et oui, nous faisons une petite attisée à tous les jours même en ce début de mois de juin … c’est pas chaud chaud dans notre forêt.Lire la suite