Un jardin à regarder pousser

Nous nous dirigions vers l’Ouest américain en juillet dernier après avoir vendu le bateau. Le plan étant de profiter de l’été pour visiter les états où il ne fait pas siiiii chaud en hiver : nous pouvions nous absenter du Québec pour toute une année complète sans souci d’assurance-maladie (nous avons demandé notre année d’exemption pour 2017, une possibilité à tous les sept ans!) et c’était le moment si nous voulions visiter ces étendues de terre aux paysages étranges. Les rochers aux formes bizarres de l’Utah, les montagnes du Colorado, les différents canyons, les maisons en terre cuite du Nouveau Mexique,… avant de nous rendre au Mexique pour profiter d’un hiver chaud. Lire la suite

Ce que nous n’avons pas dit

Nous avons eu notre lot d’émotions fortes durant notre home-sitting d’un mois à Pierreville! Je ne vous ai pas tout dit dans ce texte où je vous racontais comment se passait notre première expérience de « gardiennage de maison et d’animaux ». C’est une histoire triste et je ne me sentais pas tout à fait prête, faut croire, à vous en faire part.

Ils avaient deux chiens.
Deux épagneuls. Belle et Bleck. Bleck était aveugle dû à un accident de chasse qui s’est passé il y a 9 ans. Un superbe chien noir qui connaissait par coeur les obstacles de la maison et du terrain où il habitait. Ses maîtres avaient beaucoup investi en temps et en argent pour le sauver et l’habituer à sa nouvelle vie sans vision. Il allait et venait au gré de ses envies sur le terrain et, si vous ne le saviez pas, vous auriez bien pu croire que c’était un chien qui voyait aussi bien que vous et moi. Sauf que, si vous vous trouviez sur son chemin, en silence, il pouvait vous foncer dans les jambes. Il fallait s’annoncer, lui parler, lui faire savoir que nous étions là. Lire la suite

Du nouveau dans notre profil de voyageurs : le home-sitting

Nous avons fait des échanges de maison, voyagé dans un tout-inclus, voyagé avec nos sacs à dos, participé à un programme de bénévolat à l’étranger, wwoofé, fait du canot-camping, du camping sauvage, loué des chalets et… roulé dans un motorisé.

Mais nous n’avions jamais fait de home-sitting : garder une maison et les animaux pendant que les propriétaires sont en voyage.

Voilà chose faite!
Dans un gite du passant où nous n’avons eu aucun client. De la visite (yé!) mais pas de client. Nous aurions bien voulu tenter l’expérience de nous occuper des clients, les enfants étaient déjà motivés à leur servir à déjeuner mais nous nous apercevons que nous avons bien des dossiers à régler durant notre passage au Québec! Alors, finalement, c’est peut-être aussi bien pour nous que ce soit la saison morte dans le tourisme au gite… Lire la suite