Nouveau-Mexique : 2e partie

On a beaucoup aimé cet état! C’est simple y voyager. Moins convoité que la Floride en plein hiver, les gens sont plus relax je crois. Faut dire qu’on gagne en expérience aussi… on sait maintenant où trouver du propane sans tracas (au Tractor Supply!!) et où chercher sur le web pour trouver une station de vidange, par exemple! Ça aide. N’empêche, le Nouveau-Mexique nous a semblé très accueillant pour les motorisés, en basse saison il faut aussi le souligner!

À titre d’exemple, on peut acheter une passe à 200$ US pour avoir accès gratuitement aux terrains de camping dans les parcs d’état! Autant de nuit qu’on veut pour 200$ par année?! Si on n’avait pas su que le froid allait nous rattraper, on l’aurait sûrement prise cette passe! Ce sont pour les terrains sans eau ni électricité donc généralement 10$/nuit qui sont compris avec la passe sinon, avec eau et électricité, on aurait payé 4$/nuit pour y avoir accès. Faites le calcul! Après 20 nuits en camping dans cet état, on entre dans notre argent… imaginez y passer plusieurs mois. Une aubaine! Les parcs d’état que nous avons visité étaient supers en plus! Lire la suite

Nouveau Mexique : The Land of Enchantment

TA-DAM! Mon coup de coeur dans les plaques d’immatriculation vues jusqu’à présent 🙂 Ma favorite de tous les temps! Turquoise! Ils ont le choix de trois modèles : jaune, turquoise ou noire avec un dessin de piments forts. Imaginez, une SAAQ qui ne serait pas ennuyeuse! Arrêtez de vous souvenir (vous savez notre devise dont personne ne connait vraiment la provenance, Je me souviens), arrêtez d’être rancunier de je-sais-même-pas-quoi et osez à la place!

J’adore leur plaque, je l’ai déjà dit. Ils ont même un choix de couleur. Et leur « nickname » ou surnom : New Mexico, Land of Enchantment. LAND OF ENCHANTMENT!!!!! Ce n’est pas rien. 😉 Saviez-vous que tous les états ont un surnom? Quelques exemples: le Texas, The Lone Star State, la Floride, The Sunshine State, la Californie, The Golden State,…

Le Rio Grande

Le Rio Grande (dire grandéé puisque c’est en espagnol) qui descend du Colorado. Il n’est plus tellement « grande » quand nous le voyons… le Colorado a fermé ses barrages comme à chaque hiver selon ce qu’on m’a expliqué. Ils ont une saison des pluies ici, la mousson. De août (ou juillet selon les années) à la fin septembre. Le rio doit être pas mal plus « grande » à ce moment là!

Et de la glace dans les flaques d’eau. Le rêve de deux enfants n’ayant pas trop trop de souvenirs de leur dernier hiver!

Ça fait longtemps qu’elle a vu de la neige et du gel. Toute contente de trouver une branche gelée! hahahha! (rire jaune 😉 ) Nop, ce n’est pas chaud-chaud mais au plein soleil de midi, ça va! On peut alors enlever nos manteaux… dès que le soleil tombe par contre, on se réfugie à la simili-chaleur du motorisé.

Ah! un jardin de givre qui ne tarde pas à dégivrer avec ce soleil radieux que nous voyons à tous les jours depuis notre arrivée. À peine quelques nuages ici et là.

Mesilla Valley Bosque State Park


J’adoooooore les constructions traditionnelles au Nouveau Mexique! Elles ne sont plus en adobe comme elles l’étaient (en boue/argile + paille), c’est une structure de bois avec du béton par-dessus. Tout de même, le style est tout à fait charmant. Masse thermique en prime pour emmagasiner toute l’énergie du soleil en plein jour et la diffuser toute la nuit pour rendre la maison confortable. Malgré une nuit à -3, le ranger du parc nous a dit que c’était encore confo dans le centre des visiteurs lorsqu’il est arrivé et aucun besoin de chauffage (pour le moment, j’imagine que ce n’est plus le cas dans le plus froid de l’hiver). Bref, je n’y vois que des avantages!

Une activité au Visitor Center : des traces d’animaux que nous pourrions reconnaître dans les sentiers. Nous avons vu des traces des pécaris (javelinas, en anglais), mammifères ressemblant beaucoup à un cochon…. et des cacas un peu difficile à identifier. Coyote? Cougar? Puma? Toutes ces réponses?

Du sable et du sable. C’est difficile de jardiner dans le coin.

Organ Moutains au loin. On ira y faire une randonnée. À voir plus bas dans les photos!

Thumbleweed! L’herbe qui roule. J’aime beaucoup le mot en français aussi : un virevoltant. On a tellement rit quand on l’a vu rouler devant nous 🙂 Comme si on était dans un film de cowboy… le duel en moins.

Un des sentiers au Mesilla Valley Bosque State Park, longe le bord du Rio Grande, il y a un peu plus de végétation qui doit être verte et foisonnante à un certain moment de l’année. Pas en novembre.

En route, entre le State Park et notre prochain arrêt, Messila Historic District, on se divertit comme on peut : Léo prend des photos, Charlotte prend la pose.

Messila Historic District

Dans le quartier historique La Mesilla. Là où Billy the Kid a été jugé et devait être pendu mais… il s’est échappé à temps le tannant!

Pas de gazon à faire…

Petite place publique et centrale.

Les joies de l’automne même en plein milieu du désert. Ils doivent bien les arroser ces arbres-là… je n’en ai pas vu beaucoup jusqu’à présent des feuillus!

Pour sûr, c’est différent de ce qu’on a vu jusqu’à présent dans nos voyages.

Un état grand producteur de piments forts. Chilies. Rouge, vert. Piquant.

Au Leasburg Dam State Park

On retrouve la joie d’être dans des State Parks. Ils sont tellement bien organisés! Nous y étions pour deux nuits. Les enfants se sont souvent retrouvés dans ce module avec notre petit voisin de terrain, Sunny. Toute une vue pour un module de jeu.

Sentier au Leasburg Dam State Park

Notre Bertha!

Et encore des plaques de glace à casser!!! Cette fois, ce sont les Robledo Moutains en arrière plan.

Un lapin : Desert Cottontail. Je suis sûre que Pixie l’a vu avant vous. Elle a passé ses journées à fixer le sable et à vouloir partir à tout moment à leur trousse. Pas facile d’être en laisse.

Organ Mountain

En route vers les Organ Moutains! À Dripping Springs BLM plus exactement.

Petite ascension de 600-700 pieds dans les Organ Moutains jusqu’à la source « Dripping Springs ». Randonnée de 2 heures parce qu’on a bien voulu prendre notre temps.

La vue!

C’est pas mal aride comme coin… il y a des animaux ça l’air mais on a rien vu du tout à part des sauterelles 😉

Au sommet! Ou plutôt, à un des sommets. Encore plus aride.

Un cactus qui est habituellement plutôt rond a décidé, cette fois, de prendre une forme particulière. <3

On aime ces graminées qui ont l’air si douces!

Ils nous avaient dit de revenir avant le coucher du soleil… oups! On a effectivement été les derniers à partir du parc. Mais les couleurs valaient vraiment la peine!

BLM avec belle vue pour la nuit. Camping gratuit!

White Sands Missile Range

La plus grande base militaire des États-Unis où ils testent des armes, surtout des missiles,… en plein désert. (Alex vous en parlera peut-être dans un autre article, c’est clairement plus son truc!). Plusieurs fois sur la route nous avons vu des affiches indiquant que c’était une zone de test et que le traffic pouvait devoir être arrêté pour une heure. Alex avait bien envie d’en savoir un peu plus : nous sommes allés visiter le musée sur la base. On a dû passer un Security Check pis toute. C’est vrai que c’est intriguant cette base militaire. Une partie importante de l’histoire du monde tel que nous le connaissons s’y est déroulée…

Affiche dans les années 40 (je pense!). En pleine guerre. « Ce que tu vois ici. Ce que tu fais ici. Ce que tu entends ici. Quand tu pars d’ici, ça reste ici. » C’est assez clair.

Les livres sur le communisme!!! On est clairement dans la Guerre Froide. Un des types de kit de survie envoyés aux gens durant la guerre : celui-ci est un kit d’hygiène. Dix rouleaux de papier de toilette, soixante serviettes sanitaires, quatre-vingt verres avec couvercles, un siège de toilette,… ensuite, tu avais les bidons d’eau, que tu utilisais, une fois vide, comme toilette. On n’a pas vu les bidons contenant la nourriture mais ils en vendent encore au Costco pour les survivalistes… ou les curieux.

Une alarme d’alerte au missile, elle a un certain charme… en espérant que ça ne serve plus.

Une affiche pour les chiens qui ont été entrainés pour retrouver les restes de missile après les tests. Entrainés par M. et Mme. Guzevich…

Armes de destruction massive. Désactivées, désamorcées. J’espère.

White Sands National Monument

Plus tard dans la journée, un endroit totalement différent. Ici, du pur plaisir. White Sands National Monument. Là où on peut glisser sur du sable blanc à l’année longue.

Il fallait bien que j’essaie au moins quelques fois!! Alex aussi a essayé mais je n’étais pas au bon endroit pour prendre des photos 😉

Évidemment qu’il se devait d’essayer debout… *soupir*
Surprenez-vous pas si on vous annonce un jour qu’on a été visiter l’hôpital pour une fracture. 😛

On dit qu’au levée et au coucher du soleil, ce sont les plus beaux moments pour visiter White Sands. Nous n’avons pas été assez tôt pour l’aube mais voilà le coucher!

Où est Bertha??????

On ne peut pas apporter Pixie partout mais ici oui! Yé!

Ça peut servir à autre chose ces soucoupes là…

Un chien de traîneau! NOT!

Et le lendemain…

Pour le grand plaisir des enfants, on y retourne le lendemain. Fait intéressant si vous y allez un jour : les soucoupes coûtent près de 20$ chacune et on peut les revendre à la boutique pour 5$. Nous les avons revendues dans le stationnement du parc à une famille arrivée au moment où la boutique était fermée (elle ferme à 17h) pour 10$ chacune… Un bon deal pour tous 😉 Ils vendent aussi des cubes de cire pour aller plus vite! Ça marche!

L’immensité de notre Terre est très impressionnante à certains endroits!

Pixie fixant l’immensité tout en se posant des questions existentielles… ou alors elle cherche des lapins. 😛

À l’ombre, le sable est vraiment très froid!!! J’en avais mal au pied. Même au soleil il n’est pas si chaud… Le blanc reflète la chaleur plutôt que de l’emmagasiner alors ce n’est pas trop étonnant. Je ne suis pas restée nu pied longtemps!

Yahooooooo!

À suivre!
Nous sommes encore au Nouveau Mexique pour quelque temps.