Choc du retour et lymphocytes

Je vous l’ai dit que nous n’avons pas été malades de l’hiver? Le soleil et la chaleur, y’a rien de mieux pour nous sentir en pleine forme! Même les semaines où nous avons dû mettre notre tuque, rien. Pas de virus en Floride.

Nous voilà de retour au Québec depuis même pas deux semaines… et nous sommes tous enrhumés! Notre système immunitaire n’était pas préparé à ça apparemment.

Côté choc du retour, c’est clairement ce qui est le plus désagréable. Je ne m’ennuyais ni de la sensation de gorge qui pique, ni des enfants qui ont de la difficulté à dormir à cause de leur nez bouché, ni de la perpétuelle pénurie de mouchoirs, ni de l’odeur du Vicks.

Sinon, le choc du retour, c’est surtout :

  • Se rendre compte que nous manquons de temps pour tout faire ce que nous aimerions faire, ou voir tout le monde que nous aimerions voir. Autrement dit, la tâche parfois ardue de choisir. Manquer de temps en vacances… qui l’eut cru.
  • Constater que le printemps est un tantinet lent à arriver et qu’il faisait don’ beau en Floride. Mais bon, la nature suit son chemin : ça fait plaisir de la voir émerger de sa torpeur hivernale.
  • Être contents de retrouver du pain sans sucre et bien crouté, du bon cheddar fort de la Fromagerie La Chaudière et du choco 70% 😉

Depuis notre retour, nous avons eu la chance de devenir voisins le temps d’une nuit ou de quelques nuits de plusieurs personnes que nous avions tous bien envie de voir! C’est bien pratique avoir un chalet sur roues!

Nous avons donc été voisins d’une grand-maman bien contente de nous retrouver… et c’était sa fête en plus et elle était en vacances en plus! Le jackpot. Voisins d’une tante et d’un oncle toujours aussi serviables et aimables. Voisins d’une autre grand-maman tout aussi contente que la première.

Nous avons aussi été voisins de l’école où Léo a fait sa maternelle l’année dernière. Ratée la surprise à notre ancienne petite voisine puisque nous sommes arrivés en plein durant la récré et que nous avons vite été repérés!

Nous avons donc visités notre ancien quartier, retrouvant de vieilles habitudes comme si nous ne l’avions jamais quitté, retrouvant nos voisins et amis avec qui nous avons repris notre amitié là où nous l’avions laissée. Cinq mois, ce n’est pas si long. La longueur de l’hiver où le quartier somnole de toute façon…  comme si nous n’avions rien manqué.

Nous avons aussi visité notre ancienne maison. Là où tout a commencé. Nostalgique? Non. Pour moi, ça été comme un petit clou qui entrait dans le cercueil de notre ancienne vie.  J’adore ce quartier, je l’aimerai toujours. Ce n’est plus pour nous. Du moins… pour l’instant.

Puis, nous avons été voisins du CPE où je travaillais, où Charlotte y a encore beaucoup d’amis… toute la famille y a des amis en fait 🙂
Et puis, notre système de chauffage a décidé qu’il ne faisait pas sa job ce soir-là. Une nuit sous zéro, mauvais timing. Notre corps devait mettre son énergie à rester au chaud plutôt qu’à combattre les virus puisque c’est cette nuit-là que la maladie a fait son chemin… Léo qui a mal à la tête, qui vomi. Charlotte qui tousse.
Nous ne sommes donc pas allés visiter nos amis du CPE pour leur épargner nos virus.

Ah! Ces virus québécois joueurs de tours.
Ce n’est que partie remise! Comme toutes les personnes que nous n’avons pas encore vues d’ailleurs… à bientôt!

Laisser un commentaire