Départ de la ferme

Nous partons demain de la ferme. Depuis 40 jours que nous y sommes.
Comme la durée du carême! Mais avec chocolat. (Vous me connaissez, je ne peux pas m’en passer du chocolat et j’ai trouvé une bonne source en plus dans les ingrédients pour fabrication de gâteau à l’épicerie : Ghirardelli 60%, en petites rondelles qui fondent si bien dans la bouche. Ça m’en a pris du temps avant de trouver une source satisfaisante de bon choco noir mais j’ai réussi! Je ne suis plus en manque… il n’est pas équitable par contre mais bon, je me reprendrai bien.) (Vous vous demandez pourquoi je parle de Pâques?! bonne question! Pour une athée comme moi, Pâques n’a bien sûr aucune signification particulière et non, je ne fais pas le carême, pas plus cette année que les autres. Mais, aux États-Unis comme au Québec, Pâques est une fête commerciale comme une autre. La différence par contre, c’est qu’à chaque fois que je me rends à l’épicerie, je vois, en gros, un décompte des jours restants jusqu’à Pâques, juste à l’entrée entre des rangées et des rangées de cochonneries à acheter pour les enfants. Ouf… c’est un pas de plus qui n’a pas été franchi au Québec à ce que je sache. Pour votre information, il reste 4 jours avant Pâques! Dépêchez-vous!)

Nous partons demain donc.
J’ai besoin de changement. Les enfants me disent : « oh mais on commence là à apprendre l’anglais avec Tyler! » (la fille de 16 ans d’une woofer ici). Alex me dit : « tu es sûre? » C’est le printemps ici, la nature fleurit, verdit, les insectes sortent, de nouveaux sons d’oiseaux, ça pousse dans le jardin, le fruit de nos efforts!!

Oui, je suis sûre.
Il nous reste à peine plus d’un mois de voyage aux USA. Il y a tant à voir et à faire. Je ne veux pas TOUT visiter mais j’ai envie de voir autre chose. La bougeotte nomade me reprend.

Le plan à l’origine était de rouler jusqu’au Texas en passant par la Louisiane, le Mississippi et l’Alabama. Pour plusieurs raisons, nous avons décidé de nous arrêter plus longtemps à chaque endroit que nous visitions. J’ai beaucoup aimé prendre notre temps! Ça me convient dans un sens mais… l’esprit de l’aventure n’est pas rassasié. Me rendre en Floride n’est pas l’idée que je me faisais de notre road trip! Si vous m’aviez demandé, il y a 6 mois, de choisir entre traverser les états du sud jusqu’au Texas et rester 5 mois en Floride, j’aurais rapidement choisi la première option!

Mais ainsi va la vie.
Nous avons réduit nos ambitions pour :
1. consommer moins d’essence. Moins de km parcourus = moins de pollution. On ne digère pas encore tout à fait que notre grosse bête consomme entre 15 et 25 litres aux 100 km, dépendamment de la vitesse à laquelle nous roulons.
2. le bien de nos enfants qui n’apprécient pas particulièrement rouler pendant plus de 2-3 heures par jour. Oh! à 2-3 heures par jour, on se serait rendu au Texas en 20 jours, ce n’est pas la mer à boire! Mais… voir le point numéro 3.
3. rester au minimum 3-4 nuits à chaque endroit et, idéalement, 2 semaines. On voulait prendre notre temps et, à bouger tout le temps, il faut toujours s’adapter, trouver nos repères. C’est moins facile, disons.
4. avoir de la belle température. Il ne fait pas si chaud en Floride en hiver… vous nous avez vus sur nos photos avec tuques et mitaines! Mais, c’est pire dans les autres états que nous croyions visiter. Et puis, ils ont eu des inondations au Texas et en Louisiane… rien qui ne nous aurait empêché de découvrir certaines parties de ces états mais, ça ne donnait pas nécessairement envie de nous y rendre non plus.


Un aperçu de notre itinéraire jusqu’à présent!

Je l’avoue, malgré mes idées préconçues et mon envie initial de crier à l’anti-exotisme flagrant de la Floride, j’ai découvert un bel état et je suis agréablement surprise par les belles découvertes que nous y avons faites! Belles plages, des animaux et insectes à profusion à observer, la nature luxuriante. Nous avons fait ce que nous avions envie, au jour le jour, sans trop planifier à l’avance pour laisser libre cour à l’inspiration du moment et les découvertes faites au passage. L’aventure, c’est aussi se laisser porter par le courant et apprécier le moment présent!
Je l’ai apprécié le moment présent! Chaque instant… ou presque. Il y a des hauts et des bas, certains bas figureront peut-être dans un prochain post!

Même si la ferme est une très belle expérience, j’ai envie d’aller voir ailleurs. Faire d’autres découvertes. La première à venir dans la suite de nos aventures : descendre une source chaude en tube gonflable!

Chercher un endroit où dormir en « boondocking » ne me manque pas par contre.
Ça fait partie des défis de notre vie de nomade. Je m’habituerai. Peut-être.

Laisser un commentaire