Du nouveau dans notre profil de voyageurs : le home-sitting

Nous avons fait des échanges de maison, voyagé dans un tout-inclus, voyagé avec nos sacs à dos, participé à un programme de bénévolat à l’étranger, wwoofé, fait du canot-camping, du camping sauvage, loué des chalets et… roulé dans un motorisé.

Mais nous n’avions jamais fait de home-sitting : garder une maison et les animaux pendant que les propriétaires sont en voyage.

Voilà chose faite!
Dans un gite du passant où nous n’avons eu aucun client. De la visite (yé!) mais pas de client. Nous aurions bien voulu tenter l’expérience de nous occuper des clients, les enfants étaient déjà motivés à leur servir à déjeuner mais nous nous apercevons que nous avons bien des dossiers à régler durant notre passage au Québec! Alors, finalement, c’est peut-être aussi bien pour nous que ce soit la saison morte dans le tourisme au gite…

Notre séjour d’un mois dans le Centre-du-Québec nous a donc permis de régler bien des dossiers.  Prendre des rendez-vous médicaux (et aller à certains d’entre eux déjà!), commencer à planifier notre prochain séjour hivernal (hé oui! on repart dans le sud!), réparer des choses dans le motorisé, voir à toutes les affaires plates qu’il faut quand même que nous fassions même si nous n’avons plus de maisons!

Le home-sitting permet de vivre des expériences dans différents milieux, et même différents pays, à peu de frais. Il y a plusieurs sites où trouver des propriétaires ayant besoin de gardiens pour leur maison et leurs animaux. Nous avons conclu notre arrangement de home-sitting grâce au site Nomador.

Nous avons rencontrés les charmants propriétaires par un appel video en avril dernier soit un mois avant de les rencontrer chez eux. Nous sommes arrivés quelques jours avant leur départ question qu’ils aient le temps de bien nous expliquer. Il faut nourrir leur épagneul Belle, leur tortue Lulu, leur chat tout roux et leurs poissons Guppys. À chaque matin, c’est la joyeuse tournée qui commence! Une belle routine qui s’installe.

Nous sommes reconnaissants d’avoir cette expérience et cette pause du nomadisme. Ah! Avoir de l’espace! Nous pouvons nous brosser les dents les 4 en même temps dans la chambre de bain! Puis, Léo s’exclame la brosse à dents à moitié dans la bouche : « hey! leur salle de bain est aussi grande que notre motorisé au complet! En fait, la douche est grande comme notre salle de bain. » Le fou rire général.

Oui, c’est vrai, notre espace est restreint! Ça fait du bien d’avoir plus de liberté de mouvements tout à coup.

Faire le lavage au fur et à mesure sans attendre que nos deux sacs de lessive soient bien pleins.

Avoir accès à une corde à linge qui ROULE!

Pouvoir s’étaler un peu…

Ça, c’est un plus et un moins. On s’installe, on s’étale, on sort presque toutes nos possessions du motorisé mais… il faut les ranger à un certain moment. Dans un motorisé, pas le choix, c’est au fur et à mesure que ça se passe. On sort, on range sinon, on devient fou! Mais dans une maison… il n’y a pas d’urgence. Alors, quand ça devient trop, c’est que c’est vraiment trop. Des mauvaises habitudes refont surface.

Malgré tous les bons côtés du home-sitting, un bémol : ce n’est pas que des vacances. Une entente du genre comporte son lot de responsabilités et il faut se sentir prêt à respecter nos engagements. Prendre soin d’animaux, ça signifie être présent à chaque jour. Pas d’escapade de quelques jours : des sorties d’une journée, tout au plus.

Puis, nous avions oublié l’entretien que demande une maison. Couper le gazon (et ça pousse en plein printemps!), arroser les plantes, passer l’aspirateur sur 1000 pieds carrés (mais on est chanceux ici, une femme de ménage passe durant notre séjour!), laver plus que 5 assiettes et 5 fourchettes (on se laisse aller dans l’utilisation de vaisselle de toute sorte!),…

Mais c’est en plein ce dont nous avions besoin pour nous poser un peu. On reprend notre gallivanting dans 9 jours. J’ai hâte!

Pour l’instant par contre, j’ai surtout hâte de sortir de l’hôpital! Un petit 48h sous intraveineuse pour moi à cause d’un abcès dans la gorge. Première hospitalisation à vie… je me considère bien chanceuse tout compte fait! Alex et les enfants veillent au grain au gite 🙂

Deux toutes belles

Deux toutes belles

Lulu la tortue

Lulu la tortue

C'est le printemps!

C’est le printemps!

3 réflexions sur “Du nouveau dans notre profil de voyageurs : le home-sitting

  1. Coucou Méli.. j’aurait bien aimée que tu n’oublie pas Bleck il fesais partie de la famille aussi , quoi qu’il en sois je suis bien contente que tu aille mieux , soigne toi bien , je vous fait des gros becs à tout les 4 et vous dit à bientôt.

    • Oh mais je ne l’oublie pas bien au contraire! C’est juste qu’il mérite un article à lui tout seul ce que je n’ai pas encore trouvé le courage d’écrire. Son souvenir est encore vif pour moi aussi.

Laisser un commentaire