Fruits tropicaux – prise 2!

Bon alors, si près de la date de départ (-4 jours!), qu’avons-nous réussi à trouver comme autre fruits tropicaux pour relever mon défi 40/40?
(Lire mon dernier texte à ce sujet.)

Je fais durer le suspense : une petite parenthèse d’abord pour parler compost!
C’est vraiment chouette avoir un tas de compost devant ta fenêtre de cuisine!
Il y a de la vie là-dedans! Nous nous faisions un plaisir d’observer la Râle de cayenne (et même parfois deux en même temps mais plus rarement!) qui venait s’empiffrer de larves d’insectes peuplant le compost. C’est un oiseau assez craintif, qui vole peu et court drôlement, un peu comme une poule en moins dodue et plus longue sur patte. Elle s’éloignait vite au début mais, peu à peu, elle a appris qu’elle pouvait continuer à manger même si on était là.

Source Wikipedia. Hé non, je n’ai jamais réussi à la prendre en photo!

Mais le plus beau, et le plus rare, était tout de même quand un papillon morpho bleu s’y attardait! Ils étaient durs à voir : très bien camouflés, les ailes fermées. On se rendait compte qu’ils étaient là uniquement quand ils battaient des ailes. Un rapide flash bleu.

Mais le summum, c’est quand on lançait nos déchets organiques sans prêter attention à ce qui se passait dans le tas de compost et qu’on entendait la râle se sauver en courant et qu’on voyait un morpho décoller! Oh là là… après les deux fois où s’est arrivé, on portait plus attention avant de lancer nos déchets par-dessus bord! On jouait alors à une version nature de cherche et trouve!

Voilà les nouveaux fruits maintenant! Il fallait bien le nourrir ce tas de compost là!

Durian. Durio.

Le fruit qui pue! Je ne l’avais jamais senti ni goûté mais je connaissais sa réputation. Quand je me suis réveillée le lendemain de son achat et que toute la maison embaumait son parfum, je me suis dit qu’il fallait régler ça au plus vite! Le fruit est vraiment dur, la trace des pics m’était restée dans la peau juste pour le temps de le prendre en photo!

Durian piquant.

Ben finalement, la chair était grisâtre et vraiment pas appétissante. Pourtant, sur les photos vues sur le net, la chair est jaune mais ce n’est pas ce que j’ai eu. Dans le rond = notre durian… moins appétissant que l’autre n’est-ce pas?

Était-il encore bon? Une autre variété peut-être? J’ai goûté du bout des lèvres mais ça goûtait ce que ça sentait et vu la couleur, je n’ai pas insisté. C’est assez indescriptible comme goût et odeur. Par manque d’inspiration, je reprends les mots de Wikipedia : « Des analogies sont faites avec les égouts, le vomi, l’odeur du putois. » Il pue tellement que le fruit est défendu dans des endroits publics en Asie. Ben voilà.

Expérience non concluante. Je préfère les mangues.

Pomme d’eau. Manzana de agua.

Pomme d’eau

Un goût plutôt fade mais rafraîchissant et croquant.
C’est la saison en ce moment et il y a un arbre rempli de fruits au village. C’est magnifique!

Arbre de pommes d’eau. Voyez les grappes de pomme d’eau rouge. Les oiseaux s’en donnent à coeur joie.

Cas. 

Surtout utilisé pour faire du jus à ce qu’on m’a dit au marché. C’est très très très acide. Malgré que j’aime beaucoup les goûts acidulés, celui-ci est une coche au-dessus de ma tolérance 😉
Ils doivent ajouter beaucoup de sucre pour le boire en jus.

Cas. Photo prise sur le net.

Les gars dans ma famille ont aimé… même s’ils faisaient la grimace à chaque bouchée!

On dit ‘cassss’ en espagnol, puisqu’on prononce le s.

Breadfruit. Fruit à pain.

Se mange cuit! Comme une patate mais avec un goût sucré qui pourrait faire penser à un marron. Nous l’imaginions bien dans un ragoût par exemple mais n’avons pas tenté l’expérience, nous l’avons mangé tout simplement bouilli.

Fruit à pain.

Guayaba. Goyave.

Alex se souvenait avoir mangé des délicieuses goyaves à Cuba, avec la chair rose-orangée et bien savoureuses! Et il avait hâte de s’en remettre sous la dent. Nous en avons trouvé qu’une semaine avant notre départ et celle que nous avons acheté était blanche et peu savoureuse. C’est une autre variété probablement…

Goyave avec la chair blanche plutôt que rose.

En tout cas, Alex n’est pas rassasié de goyave! Des plans pour qu’on retourne à Cuba!

Caimito. Star apple.

Connaissez-vous ce fruit? Je n’ai pas trouvé son nom… et je ne l’ai pas revu dans les fruiteries.

Merci à Julie Desgagnés, maman des Bizoulis, famille qui a habité longtemps au Costa Rica, pour m’avoir donné le nom de ce fruit 🙂
Les noyaux et la forme en étoile à l’intérieur ressemblent à ceux de la Sapote des Bahamas. Le goût était moins prononcé, peut-être parce que le fruit était moins mûr? Une autre variété : si je me fie à Wikipedia, les deux fruits sont de la même famille. En tout cas, on sentait bien que le goût sucré dominait, comme dans la sapote.

C’est tout?

Hé ben oui, c’est tout. Si je compte le fruit inconnu (donnez-moi une chance!), on arrive donc à 31/40.
77%, la note de passage au moins!

Nous sommes allés à notre dernier marché de fermiers à Puerto Viejo hier matin, je ne pense pas qu’on pourra trouver d’autres sortes de fruits à goûter d’ici à notre départ! C’est donc neuf fruits que nous n’avons pas croisés dans les camions de fruits et autres fruiteries croisées sur notre chemin pendant ce 8 mois en Amérique Latine. Et pourtant, ils sont variés en format ces marchands! Mais ils ne peuvent pas changer la saison des fruits n’est-ce pas?

Quelques photos et devinettes pour terminer!

Le marchand de fruits sur le bord de la plage. C’est là qu’on a trouvé la plus grande variété. Voyez-vous les durians????

Une dame pousse ce chariot un peu partout dans le village. On lui achetait des ramboutans. 2$ le sac.

Camion de fruits et légumes bien garni!

Qui pourra retrouver le nom de ce fruits???

Cherche et trouve : les Ice-cream beans? (Aucune idée du nom en français d’ailleurs… aucune page n’existe sur Wikipedia à ce sujet en français! Autre devinette alors : quel est le nom en français???)

 

4 réflexions sur “Fruits tropicaux – prise 2!

Laisser un commentaire