J’ai tué un cardinal aujourd’hui

Léo a remarqué un oiseau qui sautait de branche en branche, qui ne volait pas, proche des mangeoires ce matin. C’était un cardinal, pas celui que je connais bien qui est presque tout rouge, non, une autre sorte, le cardinal à poitrine rose. Ils sont blanc, noir et ont une poitrine que je trouve plus rouge que rose. Je les trouve très beaux et je ne les connaissais pas avant de venir ici.
DSCF0673

Nous sommes allés voir si nous pouvions l’attraper pour l’aider, lui donner à manger (c’était clairement ce qu’il voulait)… on sait jamais !

Je l’ai attrapé assez facilement, avec l’aide de Léo qui le faisait fuir vers moi, à travers les branches du cèdre juste à côté du motorisé. Il m’a pincé la main assez fort avec son gros bec, bien caractéristique des cardinaux. Nous l’avons observé en famille, il était vraiment beau, parfait et fragile. Puis, j’ai regardé sa blessure… « Peut-être que ce n’est que quelques plumes de travers? » Malheureusement non, c’est une fracture ouverte. C’est surement un des nombreux oiseaux qui se cognent dans la fenêtre en coin de la cuisine. Vraiment pas joli sur un si petit corps. Aucune chance qu’il ne survive à ça dans la nature ou avec les modestes soins que l’on pourrait lui donner.

DSCF0677

Je l’annonce aux enfants qui sont bien tristes. Méli aussi faut dire, ça n’a pas dû aider à abaisser le niveau d’émotion! Je leur explique : il faut le tuer, c’est cruel de le garder comme ça, il souffre. Charlotte me demande de bien voir la blessure, je lui montre… et puis je serre ma main sur ce tout petit cou. Il s’énerve, me mord le pouce et crie un peu, je serre plus fort, ça dure à peine cinq secondes. Les enfants ne sont plus près de moi, ils sont partis pleurer, collés sur Méli, plus loin.

DSCF0676

Je les rejoins et leur montre le petit corps sans mouvement, ils pleurent encore, mais je sens que ça va passer. Je voulais encore leur dire que c’est ce qu’il y a de mieux à faire dans certaines situations… Je me demande en même temps dans ma tête s’il n’est pas préférable de laisser la nature faire les choses. Charlotte est fâchée contre moi.

De petites choses, de petits drames qui nous font réaliser que la vie est fragile. De notre coté, on a pas mal plus d’options, c’est pas une fracture qui va marquer la fin de nos vies, mais tout de même un jour ça va être mon tour. Ça ne me fait pas peur, c’est juste comme ça, comme on s’endort à chaque soir. Le vrai défi, c’est de choisir comment vivre.

 

3 réflexions sur “J’ai tué un cardinal aujourd’hui

  1. Moi aussi 2-3 petites larmes ont coulé en vous lisant. Je suis une grande sensible. J’aime mieux le savoir mort que souffrant. Vous avez pris la bonne décision.

  2. Ces bien triste mais ces des choses qui arrivent , quand je l’ais entends se cogner dans la vitre je vais vite voir ,des fois ils se sont envolée et des fois ils sont juste choquer au bout d’un moment ils se re envole mais maleureusement il y en a qui meure ces triste et je comprends les enfants car j ‘essaye de les sauver au maximum.

    • C’est ce qu’ils espéraient : qu’on puisse le sauver. Mais bon, comme tu le dis si bien, ce sont des choses qui arrivent!

Laisser un commentaire