6 au 13 février

6 février

Nous sommes retournés à la chasse aux coquillages dans le tas de sable du stationnement. Les gens nous regardaient plutôt drôlement 😉 C’est naturel j’imagine, pour eux, de trouver des coquillages à des kilomètres de la plage. J’ai tenté de trouver l’info : quel âge peuvent bien avoir ces coquillages? À quel moment sont-ils restés coincés ici dans le sol sablonneux loin de la plage actuelle? En tout cas, ces coquillages ne ressemblent pas tous à ceux que nous pouvons trouver sur la plage à notre époque!! Coquillage préhistorique? C’est ce qu’on s’amuse à conclure avec les enfants. Coquillages que nous nous amusons aussi à nettoyer pour découvrir leur couleur, forme et texture.

J’en trouve même un doré! Photos à venir!!

Je redécouvre en moi le goût d’un métier que j’ai eu durant un temps étant enfant : archéologue!

" J'ai trouvé un coquillage tout petit mini-mini comme ça! "

J’ai trouvé un coquillage tout petit mini-mini comme ça!

Je vous jure que ce n'est pas un tas de sable normal... il y a des coquillages partout!

Je vous jure que ce n’est pas un tas de sable normal… il y a des coquillages partout!

Puis, en après-midi : Il pleut il mouille c’est la fête à la grenouille!

Parlant grenouille, il n’y a plus de sieste maintenant. Ça prend un temps d’ajustement plus pour moi que pour les enfants je pense 😛 J’aimais bien faire la sieste avec eux quelques minutes en après-midi, le temps qu’ils s’endorment. Mais bon, c’est vrai qu’à plusieurs occasions, ce n’était pas pratique et ça prenait beaucoup de temps dans une belle journée ensoleillée à la plage, par exemple!

Donc, on a remplacé la sieste par un moment calme et, c’est ici que la grenouille entre en jeu, nous avons essayé aujourd’hui de faire une petite relaxation ou méditation guidée avec eux : Calme et attentif comme une grenouille. Vraiment bien. Les enfants ont adoré et nous l’ont même redemandée au moment de s’endormir pour la nuit.

L’heure du dodo arrive plus tôt aussi, un bel avantage : nous avons de plus grandes soirées entre grands!

7 février

En préparation pour la fête à Charlotte, on va faire de petites courses. Elle choisit ses décorations pour son gâteau : de petits bonbons multicolores comme ce qu’elle nous dit depuis des semaines 😉

Avec fraises et crème fouettée.

Nous sommes invités sur le terrain de Guylaine et Denis (qui sont dans le même camping) pour l’apéro. Tout un apéro! Moi qui est en sevrage de saumon fumé depuis des semaines voire des mois, voilà qu’ils nous en servent qu’ils ont fumé eux-mêmes. Miam!

Discussions bien intéressantes avec ces gens du Bic près de Rimouski. Ils ont une petite chienne toute douce que les enfants ont vite adoptée… et elle aussi a bien apprécié les enfants. Elle les cherche dans la fenêtre de leur roulotte et est toute contente dès qu’elle les aperçoit 🙂

8 février

Voilà la journée tant attendue de Charlotte!

En matinée, on décore le motorisé avec des ballons et elle prépare son gâteau avec son papa qui, fidèle à son habitude, ne suit pas la recette… plus de beurre, plus de cacao. Après coup, ça me fait bien rire. Ça donne un petit gâteau tout plat, quasi un biscuit, mais, en le coupant en trois avec fraises et crème fouettée entre chaque étage, ça donne un bon résultat. De toute façon, je suis habituée… que ce soit lui ou moi qui prépare un gâteau, ils sont presque toujours ratés 😛

Charlotte n’y voit que du feu de toute façon, c’est l’important!

Hum... ok, test de goût réussit.

Hum… ok, test de goût réussit.

Des lettres du Québec!

Des lettres du Québec! Bonne fête Charlotte!

On doit changer de terrain aujourd’hui. On devait partir mais nous avons décidé de rester une nuit de plus pour célébrer tranquillement. En plus, ça laissera le temps aux lettres postées pour Charlotte de Montréal d’arriver :/

En après-midi, Guylaine et Denis viennent prendre le gâteau avec nous 🙂 Avec Calypso qui est, en soi, un cadeau pour notre Charlotte. Elle est bien contente notre cocotte. Deux morceaux de gâteau plus tard, elle ouvre ses petits cadeaux et ses cartes de fête reçues par la poste. Elle veut tout de suite jouer à Hoot Owl Hoot, un jeu collaboratif trouvé sur Amazon qui consiste à développer une stratégie avec tous les joueurs pour que les bébés hiboux entre au nid le plus rapidement possible. Vraiment chouette!

J’ai comme plan de lui lire les messages et de regarder les vidéos qu’elle a reçu par courriel. Mais on prend notre temps en soirée pour échanger quelques films avec nos nouveaux amis Guylaine et Denis puis le soleil se couche. En retournant à notre terrain, on croise des chauve-souris qu’on observe pendant un bon moment. Ensuite, on entend un petit « couiiiiiiik » dans le buisson derrière nous : c’est une chouette qui vient d’attraper une souris! Elle aussi on l’observe pendant un bon moment! Elle est toute petite.

Il y a un thème de hiboux par chez-nous!

En plus du jeu de hiboux que Charlotte vient de recevoir, elle a des pyjamas avec de mignons hiboux. Léo a choisi une décoration avec un hibou pour sa chambre, il a un toutou hibou et il lit Harry Potter. On peut dire que cette petite chouette tombait pile poil avec leur intérêt. Ils sont tous les deux bien impressionnés par le spectacle. Elle vole tout près de nous et elle a même chassé!

En revenant au motorisé, on voit un petit papier dans notre pare-brise : You’ve got mail! 🙂
Un petit feu pour terminer la soirée en beauté (et bruler le papier d’emballage qui n’est pas récupérer 80% du temps ici).

Dodo : Oscar-Scherer State Park, site 56.

9 février

Nous regardons les vidéos et lisons les messages reçus pour Charlotte. Les vidéos tournent en boucle! Les lettres et cartes sont feuilletées et scrutées à la loupe!

Nous nous préparons tranquillement à quitter le camping. Je relance des membres de boondockerswelcome.com que j’avais déjà contactés. Sur 3 membres ayant répondu positivement il y a quelques semaines, un seul peut nous recevoir ces prochains jours finalement! Moi qui croyait que nous aurions le choix! Mais fiou! au moins, il y en a un! Et il est bien situé en plus.

Nous roulons 225 km vers Homosassa, plus au nord.

Même s’il ne fait pas très chaud en Floride cette saison-ci, on quitte pour plus frais encore vers le nord 😛

On croise un parc assez particulier sur notre route : c’est bien la première fois qu’on voit des collines en Floride! Ça doit être une ancienne mine ou un ancien dépotoir :P

On croise un parc assez particulier sur notre route : c’est bien la première fois qu’on voit des collines en Floride! Ça doit être une ancienne mine ou un ancien dépotoir 😛

Arrivée chez Jim avant l’heure du souper. Belle propriété avec un lac! Une belle surprise.

Nous sommes gâtés en terme de camping gratuit je trouve. Un homme bien qui nous partage plein d’informations touristiques incluant cartes et dépliants.

10 février

BBbrrrrr! Il fait assez froid, il y a du gel sur les marches du quai menant au lac.

Nous décidons tout de même de nous rendre au Homosassa Springs Wildlife State Park. Nous sommes les seuls en cette froide matinée! Ah! les canadiens! qu’on se fait dire 😛
Très drôle. (Des gens finissent bien par arriver en même temps que le soleil un peu plus tard.)

Je n’aime pas les zoos alors je me renseigne avant de nous y rendre : j’apprends que c’est en fait un refuge pour animaux. Des animaux blessés ou abandonnés. Il est très bien situé près d’une source chaude, ce qui le rend particulièrement intéressant pour les lamantins qui recherchent de l’eau plus chaude durant l’hiver. Par contre, ils gardent quelques lamantins en captivité à l’année longue, ainsi que des chevreuils qui ne sont pas des animaux blessés. Mais bon, à part ces deux critiques, j’ai bien aimé notre journée et je recommande la visite de ce parc si jamais vous passez dans ce coin-là!

Il y a une salle submergée dans cette eau claire, située en plein sur la source avec de larges fenêtres. Nous pouvons y observer des poissons venus se réchauffer! Nous aurons peut-être la chance de voir des lamantins par ici?

Il y a une salle submergée dans cette eau claire, située en plein sur la source avec de larges fenêtres. Nous pouvons y observer des poissons venus se réchauffer! Nous aurons peut-être la chance de voir des lamantins par ici?

Hé oui! En y retournant en après-midi, on aperçoit un petit lamantin avec sa maman!

Hé oui! En y retournant en après-midi, on aperçoit un petit lamantin avec sa maman!

Wow! Les enfants ne les trouvent pas très beau avec leurs petits yeux et leur poil hirsute mais je les aime bien moi avec leur belle tranquilité! Ils sont gros mais tellement vulnérables... ils n'étaient plus que 3000 dans les eaux de la Floride selon les estimations il y a quelques années, ils sont maintenant approximativement 5000. Ils n'ont pas de prédateur naturel mais plusieurs sont tués par des bateaux ou des pécheurs à chaque année. Et la reproduction de ces mammifères marins est lente : 13 mois de gestation et les femelles peuvent avoir un bébé à partir de 7 ans à tous les 2-3 ans.

Wow! Les enfants ne les trouvent pas très beau avec leurs petits yeux et leur poil hirsute mais je les aime bien moi avec leur belle tranquilité! Ils sont gros mais tellement vulnérables… ils n’étaient plus que 3000 dans les eaux de la Floride selon les estimations il y a quelques années, ils sont maintenant approximativement 5000. Ils n’ont pas de prédateur naturel mais plusieurs sont tués par des bateaux ou des pécheurs à chaque année. Et la reproduction de ces mammifères marins est lente : 13 mois de gestation et les femelles peuvent avoir un bébé à partir de 7 ans à tous les 2-3 ans.

Tadam! Une chouette! Probablement la même espèce ou similaire à celle que nous avons aperçu à l'état sauvage. Celle-ci a été happée par une voiture avant d'être amenée au parc, elle a des problèmes de vision (un oeil ouvre moins que l'autre) et ne peut plus voler. Ils en prennent donc bien soin et en profite en même temps pour conscientiser les gens : garder votre arbre mort sur votre terrain pour offrir aux hiboux et chouettes un milieu de vie. En plus de nombreux hiboux, il y a beaucoup d'oiseaux dans ce parc : des aigles à tête blanche, aigles roux, faucons et pélicans ayant perdu une aile (par des braCONniers). Une panthère de Floride trouvée toute petite, abandonnée et en piteux état. Loups, lynx, ours, renards, alligators, loutres, serpents, tortues... toutes des espèces trouvées en Floride. Sauf un, un habitant bien étrange et caractériel : un hyppopotame africain de 56 ans. Lorsque l'état de la Floride a acquis ce parc privé, une pétition a circulé pour que Blue the hippo conserve sa place de choix au parc. Une star de cinéma à ce qu'il paraît. **https://www.youtube.com/watch?v=0r1243CU-fk**

Tadam! Une chouette! Probablement la même espèce ou similaire à celle que nous avons aperçu à l’état sauvage. Celle-ci a été happée par une voiture avant d’être amenée au parc, elle a des problèmes de vision (un oeil ouvre moins que l’autre) et ne peut plus voler. Ils en prennent donc bien soin et en profite en même temps pour conscientiser les gens : garder votre arbre mort sur votre terrain pour offrir aux hiboux et chouettes un milieu de vie. En plus de nombreux hiboux, il y a beaucoup d’oiseaux dans ce parc : des aigles à tête blanche, aigles roux, faucons et pélicans ayant perdu une aile (par des braCONniers). Une panthère de Floride trouvée toute petite, abandonnée et en piteux état. Loups, lynx, ours, renards, alligators, loutres, serpents, tortues… toutes des espèces trouvées en Floride. Sauf un, un habitant bien étrange et caractériel : un hyppopotame africain de 56 ans. Lorsque l’état de la Floride a acquis ce parc privé, une pétition a circulé pour que Lu the hippo conserve sa place de choix au parc. Une star de cinéma à ce qu’il paraît.

11 février

On profite du petit lac de Jim. Il nous apporte de la nourriture pour qu’on puisse nourrir les poissons. Les enfants pèchent et Jim les aide à attraper deux Bluegill présents dans son lac (crapet arlequin). Ils sont comestibles mais tellement petits… on les relâche.

Nous nous rendons au Crystal River Archaeological State Park en après-midi où nous pensions apercevoir de l’eau aussi claire qu’hier au parc, il y a aussi une source à proximité, mais non, ici ce n’est pas de l’eau claire qui nous attend mais bien une rivière. Cet endroit fut jadis sacré pour les amérindiens venant de loin pour y enterrer leurs proches. Un cimetière. Les enfants aimeraient bien creuser sur les collines mais non… ce ne sera pas possible de jouer aux archéologues aujourd’hui les cocos. Pas question qu’on ramène un crâne ou un fémur à la maison.

12 février

Nous n’avons pas été contenté en terme de sources chaudes! On se rend au Rainbow Springs State Park où l’eau de la source est toujours à 72 degrés, hiver comme été. Il ne fait pas très chaud dehors et 72 n’est pas très chaud non plus (c’est trompeur le terme « source chaude »!) mais bon, nous nous baignons! Comment résister à de l’eau cristalline. Nous n’avons jamais vu de l’eau aussi limpide. Nous attendons tout de même le soleil de midi. Malgré le soleil, il fait moins froid dans l’eau que dehors. Avec nos wetsuits, nous sommes assez bien (Léo finira par grelotter quand même mais il est resté assez longtemps dans l’eau pour que ça vaille la peine!).

S’il y avait eu moins de vent, c’est sûr que nous aurions vu son sourire au-dessus de l’eau 🙂

Lors de la saison chaude, on peut en général y faire des descentes en tube gonflable mais le service de location et de navette est fermé pour l’hiver (oui, c’est bien l’hiver en Floride aussi). Dommage! ce sera peut-être pour une prochaine fois. Il aurait fait pas mal froid de toute façon pour une descente de 4 heures!

Nous reprenons la route vers la ferme de Joseph Cook! Nous sommes maintenant membres de l’association WWOOF-USA pour trouver des fermes bio où donner un peu de notre temps. J’ai contacté Joseph Cook qui a un projet pour démarrer un jardin sur sa propriété. Nous verrons bien ce que nous pourrons apporter comme contribution à son projet!

Dès notre arrivée, ils nous font faire le tour de la propriété. C’est joli, arbres fruitiers et amplement de place pour un grand jardin et des animaux. Nous sommes bien installés, dans un coin du terrain, près de grands arbres, du jardin et des poules.

Nous roulons en tout 120 km plus au nord, jusqu’à Cross Creek, près de Gainesville.

Dodo : Joseph Cook’s Farm, Cross Creek, abonnement à WWOOF-USA : 40$.

13 février

Le projet du jour : rendre le jardin joli. Un drôle d’objectif mais on l’attaque avec positivisme! Fabrication d’un petit oasis dans le centre près de deux pins. Ce sera l’endroit où les jardiniers se reposeront après avoir semés, raclés, désherbés. La dame de la maison veut qu’on creuse pour installer un bac pour faire un étang (ce ne serait pas mon choix avoir un fond d’étang en plastique mais, c’est ce qu’ils ont!). Après avoir compris que tout est à faire et qu’aucun plan très précis du jardin n’existe, nous apportons notre propre créativité pour créer un endroit agréable. Je trouve des plantes et des roches ici et là dans le jardin pour les ajouter autour. On trouve aussi un crapaud et bien des lézards qu’on apporte près de leur nouveau milieu de vie 😉 C’est aussi le but : avoir plus de lézards et de crapauds dans le jardin, méthode naturelle pour lutter contre les insectes.

Les enfants sont emballés. Ils prennent à peine le temps de se reposer ou de dîner qu’ils ont envie d’y retourner. On leur trouve toujours quelques petites tâches.

Le résultat à la fin de la journée.

C’est parfois au son bien particulier des sandhill cranes que nous creusons l’étang! Je suis étonnée d’apprendre que le nom en français est Grue du Canada! Vous connaissiez ça vous des grues du Canada? Hé ben non… une autre chose qui fait de nous une société distincte : il n’y a pas de grue du Canada au Québec 😛
Mais elles immigrent en Floride en hiver… il y a bien un point en commun avec les québécois pourtant.

Ceuillette de gingembre! Nous n'avons pas eu le plaisir de voir la plante par contre... nous n'avons trouvé que les racines, facilement reconnaissables.

Ceuillette de gingembre! Nous n’avons pas eu le plaisir de voir la plante par contre… nous n’avons trouvé que les racines, facilement reconnaissables.

On prend ça relax, installation du hamac entre les deux arbres en après-midi et lecture!

La belle vie.

4 réflexions sur “6 au 13 février

  1. Belle aventure qui continue, c’est toujours un plaisir de vous voir, et de vous voir savourer de bons moments. 🙂

  2. Toujours un grand plaisir de vous suivre et un beau bisou , en retard, pour l’anniversaire de Charlotte ma petite marmotte
    Claudexxx

  3. Très intéressent
    Dans mon guide des oiseaux. je vous envoie
    À la ST.Valentin un Gros chouette de calain à tous.

Laisser un commentaire