LA solution pour visiter les villes! Eurêka!

Nous avons eu comme base temporaire St-Eustache pendant un peu plus d’une semaine chez l’oncle et la tante d’Alex (Merci à vous deux!! 🙂 ).

Mon chum étant en manque de rénos, il a décidé de faire quelques améliorations sur le motorisé (on doit encore en faire d’ailleurs… soupir). Je vous montrerai ça une fois qu’elles seront terminées!

Je me demandais bien qu’est-ce que j’allais faire avec les enfants! Je ne voulais être dans les jambes de personne et, à 4 adultes + 2 enfants, leur maison a beau être grande, je finis souvent par sentir ma famille de trop.

Il y a bien eu la piscine pour les occuper les premiers jours. Léo, après avoir testé les plongeons lors de nos dernières baignades en piscine, s’était maintenant donné comme défi de faire un backflip… à mon grand désarroi. Je m’imaginais toutes sortes de scénarios sur ce qui pouvait mal tourner en faisant des backflips, à partir de l’échelle, dans une piscine hors-terre. Mais non, je vous rassure tout de suite, le nez et le front de notre garçon intrépide sont encore à la bonne place. Voulant garder mes nerfs en bonne santé, j’ai décidé de les occuper à autre chose qu’à la baignade… faut dire que le mercure commençait aussi à chuter ce qui contribuait à mon peu d’envie d’aller dans l’eau.

J’ai hésité longtemps. Je l’avais installé sur mon téléphone au début de la folie cet été, sans y retoucher par la suite. Les enfants ne connaissant pas ce jeu, je pouvais encore leur cacher pendant quelques années… ou mois… ou semaines, dépendant de la rapidité de la nouveauté à se rendre à leurs oreilles. Hum… quels monstres j’allais créer en leur montrant ça?? J’avais lu un texte sur Ta Tribu qui m’avait bien donné envie d’essayer : « Son allure de chasse aux trésors va vous donner envie de marcher dehors pendant des heures. » Motiver mes enfants à marcher? Pendant des heures? Dehors?

J’ai relu le texte juste pour être sûre.
Motiver mes enfants à marcher. Dehors. Pendant des heures. Écris noir sur blanc. J’ai fait confiance à ma comparse blogueuse et j’ai lancé la bombe à mes enfants : « Léo! Charlotte! Venez, on va chasser des Pokémons! »

Fallait voir leurs yeux incrédules.
Ils connaissaient déjà les Pokémons par les fameuses cartes et Léo avait goûté à leur stratégie marketing. Il a compris le système et s’étaient dit à un certain moment que s’était terminé de dépenser des sous pour des cartes.

La beauté de la chose avec Pokémon Go, c’est qu’il n’y a pas un sou à débourser pour jouer. Oh bien sûr, les motivés peuvent s’acheter des PokePièces (1$ pour 100 pièces) et les utiliser pour s’acheter toute sorte de trucs farfelus comme un oeuf de chance qui double tes points amassés durant 30 minutes ou de l’encens qui attire des Pokémons vers toi pendant 30 minutes aussi. C’est là que je décroche. J’ai bien avisé les enfants : « On va se contenter de ce qui est disponible gratuitement ok? On n’agrandira ni notre sac à dos virtuel ni notre stockage de Pokémons. » C’était d’accord.

Bref, les Pokémons ont réussi à nous faire marcher plus de 40 km depuis le début! Ils ont réussi à faire marcher mes enfants (presque) sans chialer! Si ça ne vaut pas quelques contorsions à mes règles de vie ça. Le plus beau, c’est qu’ils sont en train de constater, par eux-mêmes, qu’ils sont de bons marcheurs… ils savent maintenant qu’ils peuvent marcher X km sans avoir mal aux jambes 😉
Reste à voir s’ils aimeront autant marcher quand il n’y aura pas de Pokémons à proximité…

Vous vous souvenez qu’il n’est pas facile de visiter les villes avec ma gang de fatiguants? C’est là que j’ai commencé à élaborer un plan : et si les Pokémons pouvaient me permettre un peu plus de flexibilité dans notre itinéraire? Et si, grâce à eux, j’allais avoir l’opportunité d’aller dans des musées, voir l’architecture, etc etc etc! Les enfants vont bien le constater un jour : dans ce jeu, la montagne est un désert tandis que la ville regorge de nids de Pokémon et de Pokéstops.

Encore faut-il qu’Alex ne soupire pas à chaque fois que les enfants s’arrêtent pour attraper un Pokémon.

Hé misère.
Pas facile de satisfaire tout le monde!

1-pg

En prime, les enfants peuvent déconner devant la caméra avec les Pokémons 😉

Laisser un commentaire