Libre comme l’air

J’ai terminé le travail il y a 5 mois.
La maison est en vente depuis le 6 juin. (J’aurais bien aimé vous dire qu’elle est déjà vendue… mais non. À suivre 😉 )
Léo a terminé l’école mardi dernier.
Alex a terminé son contrat vendredi dernier.

Le niveau de stress a baissé d’un cran. Ou deux. Ou trois.
Ça se sent déjà. Nous prenons plus de temps pour les enfants, nous sommes plus disponibles. La « rat race » est finie pour un bon moment! Nous nous sentons grandement privilégiés de savoir qu’on s’apprête à prendre plusieurs mois de congé sabbatique. Nous ne savons pas encore où ce voyage nous mènera, j’ai commencé à dire aux gens que nous saurons où nous irons le jour où nous aurons nos billets d’avion en main 🙂
Aucun doute qu’il y a de bien belles découvertes qui nous attendent.

On se sent libre comme l’air.
En vacances.
Malgré cette maison à vendre et toutes les démarches à faire.

« Libre comme l’air », c’est un thème récurrent pour nous. Notre thème d’amoureux.
Il y a 10 ans, nous nous sommes rencontrés Alex et moi lors d’une randonnée en vélo nommée Libre comme l’air, justement. Une randonnée organisée par Équiterre qui nous a fait découvrir de belles routes de l’Outaouais en plus d’une maison isolée en ballots de paille (équipée d’une toilette compostable!) et d’une ferme bio. Un beau moyen de voyager de façon écologique! Cette randonnée nous ressemblait à tous les deux. Depuis, ces thèmes reviennent. Écologie, vélo, compost. Vivre simplement. Travailler moins. Vivre simplement pour travailler moins.

Notre devise, même si on l’oublie une fois de temps en temps. Maintenant, c’est le moment de revenir à la source.

Vivre simplement pour avoir plus de temps.

Laisser un commentaire