Mode sédentaire

La dernière fois que je vous ai écrit, il y a plus de six mois, on venait de quitter la Californie et je me questionnais sur notre futur.

Et bien voilà, le mode de vie nomade est bel et bien terminé pour nous. Oooooh je n’ai pas complètement fermé la porte aux voyages! D’ailleurs, Bertha est encore dans notre cour. Mais les voyages seront de plus courte durée… et on saura qu’on a une maison où déposer nos valises quand il sera terminé!

Hé bien oui! On s’est acheté une maison!

Un duplex, en fait, pour en faire une maison bi-générationnelle avec ma mère. On se sentait loin de notre famille, on sera maintenant très près d’une partie de celle-ci 🙂

Terminés les voyages à temps plein… On serait déjà dans le sud, normalement, à cette date-ci. J’ai vu les outardes partir avec un brin de nostalgie, puis des amis partir en voyage… mais, comme pour compenser, on s’est procuré tout le kit du parfait hiver : équipement de ski alpin pour toute la famille, raquettes et patins! Tout ça dans l’usagé ou le prêté 😉

Puis, double coups durs pour moi : terminé aussi notre beau rêve d’avoir une terre et une bleuetière.

Hé bien oui! On a finalement vendu mon coup de coeur. Ma terre avec vue sur l’horizon où j’avais imaginé un projet de bleuetière en permaculture et pique-niques dans le bois pour nos visiteurs.

Hé bien oui! La grosse machine gouvernementale empêchant les petits producteurs d’habiter sur leurs terres agricoles aura eu raison de moi. Je ne me battrai pas avec vous CPTAQ, MAPAQ, UPA et autres sigles à prononciation alphabétique! Vous m’auriez pris combien d’années avant que je puisse habiter sur ma terre? 5-6-7-8 ans? Trop long pour moi.

(Je ne m’attarderai pas sur le sujet de la CPTAQ mais si tu veux en savoir plus concernant leurs règles m’empêchant d’habiter ma terre, c’est ici.) 

On a donc passé le mois de mai à terminer des projets commencés sur la terre pour la rendre présentable et à terminer les rénovations dans le petit chalet que j’avais imaginé devenir notre mini-maison… puis, nous l’avons vendu. Ça pris 24 heures. De nombreux appels d’intéressés… et 24 heures! Moi qui pensais que ça prendrait du temps avec ces règles à la con de la CPTAQ!!! Question d’éthique personnelle, je me suis bien assurée qu’ils connaissaient l’article 59. Certaines personnes intéressées n’étaient pas au courant mais les nouveaux acheteurs l’étaient plus que moi, ils avaient fait leurs devoirs!

Puisque cette terre était une histoire de coeur pour moi, je l’ai vendu à mes acheteurs coup de coeur! Parmi tous les gens intéressés à l’acheter, j’ai choisi ceux qui m’ont inspiré le plus. Un jeune couple voulant faire du maraicher et des plantes médicinales. Pour leur projet, c’est ici.

Nous avions étudié la question Alex et moi : serait-il possible de continuer notre projet de bleuetière tout en habitant ailleurs? Comme la question n’était pas tout à fait élucidée à ce moment-là et que j’avais besoin de trouver MA maison au plus vite, question de savoir de quoi mon futur serait fait, on a décidé d’acheter une maison dans la même région que notre terre. On visait Richmond, Melbourne, Racine,… un rayon de plus ou moins 20 minutes de notre future bleuetière. Après tout, si j’ai eu le coup de foudre pour ce petit lopin de terre, je l’ai eu aussi pour cette région toute en vallons. Avec sa rivière, ses boisés, ses petits champs et ses petits troupeaux de bétails qui ne prennent pas toute la place comme l’agriculture intensive présente dans les Basses-Terres du St-Laurent.

C’est un peu dans l’urgence que j’ai magasiné pour l’achat d’un duplex. Avec, en tête, que je devais loger ma famille au plus vite puisque nous avions fait le choix de ne plus être nomades à temps plein. C’était assez.

J’avais envie d’eau chaude et d’électricité à profusion pour partir mon futur blender, Alex avait envie d’internet haute vitesse et d’un bureau où travailler, les enfants avaient envie de renverser tous leurs blocs Légo dans une chambre bien à eux ET, surtout, d’avoir des amis à proximité.
Tant pis pour nos beaux idéaux de vivre à la campagne d’amour et d’eau fraîche. On redevient propriétaire terrien dans une petite ville. 

Notre duplex bigénération dans les Cantons-de-l’Est à Richmond.

Et c’est là que j’ai trouvé notre duplex : les deux unités côte-à-côte nous permettaient de ne pas nous obstiner sur qui, de ma mère ou de nous, allait habiter l’unité du haut. Les deux à la hauteur de la cour. Une petite cour bordée par le bruit de l’eau qui s’écoule : un petit ruisseau! Ça l’air romantique dit comme ça mais il nous apporte un peu de tracas avec ses débordements en temps de pluie intense comme à l’Halloween! Mais c’est une autre histoire…

J’ai trouvé notre maison à 10 minutes de notre terre. Visites. Inspections. Promesse d’achat. Contre-offre et tout le tralala pour finalement nous rendre compte qu’on ne veut pas avoir une bleuetière à distance. Que de faire de la route 10 minutes aller + 10 minutes retour pour aller ouvrir la serre à 6 heures de matin avant qu’il fasse trop chaud puis les mêmes simagrées le soir pour la fermer avant qu’il fasse trop froid ou qu’un indésirable entre dans la serre pour tout saccager, ça ne nous tente pas. Ce projet de bleuetière, on l’a désiré et rêvé, dessiné et planifié. Mais dans tous nos rêves, nous étions sur place en tout temps pour veiller au grain.

Ça ne faisait plus de sens pour nous si nous ne pouvions pas être là.

Alors… après avoir acheté notre maison, on a décidé de vendre la terre.

On aurait donc pu acheter n’importe où, me direz-vous! Hé bien oui.
Mais c’est ici qu’on a élu domicile et on a choisi de rester pour quelques années. Qui sait de quoi le futur sera fait?!?!

7 réflexions sur “Mode sédentaire

  1. Oh! que je suis contente de te lire. C’est comme si je retrouvais une vieille amitié trop longtemps éloignée. Je me réjouis de vous savoir bien heureux dans votre décision autant pour les enfants que pour vous deux. Passe un bon Temps des Fêtes dans la neige, pour cette année, et au plaisir de te lire à nouveau. Bisous à toute la famille.

  2. Merci pour les nouvelles. Quelles normes stupides nous régissent…
    Bien du bonheur dans cette nouvelle vie.
    On vous embrasse bien fort
    Guylaine et Denis

    • Merci à vous de me lire, Guylaine et Denis! 🙂
      Bien du bonheur et de la douceur à vous deux et au plaisir de se croiser à nouveau!
      xx

  3. Bonne installation dans votre nouveau chez vous! Comme nous, vous pourrez acheter votre future voiture électrique usagée chez JNAuto à Richmond 🙂

    • Ha-ha!
      Oui, c’est dans les plans 🙂
      C’est chouette qu’il y ait plus d’autos électriques et hybrides dans mon nouveau coin de pays grâce à lui!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *