Notre Bertha

IMG_20150604_195812Lundi prochain, nous irons chercher notre (grosse) Bertha, notre motorisé!

Bertha en chiffres :

  • Née en 2000, elle a 15 ans
  • 22 pieds (près de 7 mètres)
  • 200 000 km au compteur
  • Moteur de 5.4l
  • 6 places pour dormir et pour voyager (avec ceinture)
  • 4500 kg de métal et de cossins

Si vous avez lu ceci, vous savez que nous en cherchions un avec une consommation d’essence raisonnable. Notre Bertha n’entre qu’à moitié dans cette catégorie. :/

Nous avons testé sa consommation d’essence grâce à un bidule électronique que Alex a trouvé (OBD2 pour les intéressés) avec une application sur notre cellulaire (Torque Pro). Sur l’autoroute, nous avons réussi à rouler à 18 litres/100 km… je jubilais dans l’auto! C’est pas 10l/100 km comme je m’étais promis mais c’était mieux que les 30l/100 km dont j’entendais parler dans le monde des grands consommateurs d’essence et j’ai nommé : les motorisés! Mais… nous avions le vent dans le dos à ce moment-là. Au retour, c’était une toute autre histoire par cette journée d’automne particulièrement venteuse. Quelle déception!

Mais nous l’avons choisi tout de même.
Pourquoi?
Parce qu’on part dans 23 jours.
Parce que c’est moins compliqué de même.

Moins compliqué que d’importer un véhicule européen. Moins compliqué à cause de la mécanique différente, de la disponibilité des pièces, de la paperasse, des différentes normes, de la facilité à revendre, de la valeur de revente,…

Nous l’avons choisi aussi pour son prix. Nous avions trouvé un motorisé européen, il m’a fait rêvé! Si vous m’avez croisé dans les dernières semaines, c’est sûr que vous en avez entendu parler. Il était beau sur photos avec sa déco au goût du jour! J’attendais sa visite avec impatience! Mais, en plus de toute la complexité que son achat comportait, il était plus du double du budget max que nous nous étions fixés pour son achat. Sa consommation de diesel est de 12l/100km… c’est bien pourquoi nous étions tout de même tentés de faire cet achat! Puis, l’hésitation, l’insécurité et l’écoeurantite d’être dans la paperasse complexe se sont emparés de nous. Et si nous n’arrivons pas à revendre cette patente bizarre venue d’outre-mer? Et si nous n’arrivons pas à le faire réparer faute de pièce ou de mécano compétent? Et si et si et si… des suppositions et des peurs.
Et aussi par paresse. L’envie de la facilité.
Ford se répare partout en Amérique du Nord. Ford, c’est connu par tous les garagistes du coin. Connu aussi par tous les nord-américains qui voudront peut-être racheter Bertha une fois notre trip terminé.

C’est donc un mariage de raison.
Je suis sûre qu’en y apportant notre touche de déco et d’aménagement, le coeur viendra aussi.

Nous achèterons des crédits de carbone pour compenser. Plantations d’arbre en Indonésie, par exemple, qui est en train de brûler ou construction d’une centrale électrique alimentée par la biomasse, comme ce projet de Less en Inde.

Et puis, Alex a un projet.
Il s’intéresse depuis longtemps à la conduite écologique (ecodriving) et, avec une petite recherche Google effectuée aujourd’hui avant de prendre notre décision, il a vu plein de petits trucs que nous pourrions faire pour réduire la consommation d’essence de Bertha. Ce sera des tests à faire avec notre bidule OBD2… je vais finir par l’appeler affectueusement R2D2, je le sens!

Qui sait?
Nous aurons peut-être un impact positif sur l’environnement après tout. Si nous réussissons à trouver quelques petits trucs pour réduire notre consommation d’essence et que des propriétaires de motorisés emboitent le pas, il pourrait y avoir des milliers de litres d’essence d’économisés pour les années à venir (en attendant que le marché nord-américain se réveille sur une façon plus efficace et aérodynamique de concevoir les motorisés.. t’sé).
Voyons grand! Pourquoi pas.

** Note importante : Vous savez combien de temps ça nous a pris à trouver les prénoms de Léo et Charlotte? Nous n’avons pas encore pris le temps de réfléchir à un bon nom pour notre Bertha! C’est venu tout seul sous le coup de l’émotion aujourd’hui. Alors, on se donne le droit de débaptiser Bertha un jour! C’est un prénom temporaire. Ou non. 😉

 

4 réflexions sur “Notre Bertha

    • Vous n’êtes pas la seule! Mais je n’arrive pas à prénommer notre maison comme ça… j’ai un blocage! 😉

Laisser un commentaire