Nouveau-Mexique : 2e partie

On a beaucoup aimé cet état! C’est simple y voyager. Moins convoité que la Floride en plein hiver, les gens sont plus relax je crois. Faut dire qu’on gagne en expérience aussi… on sait maintenant où trouver du propane sans tracas (au Tractor Supply!!) et où chercher sur le web pour trouver une station de vidange, par exemple! Ça aide. N’empêche, le Nouveau-Mexique nous a semblé très accueillant pour les motorisés, en basse saison il faut aussi le souligner!

À titre d’exemple, on peut acheter une passe à 200$ US pour avoir accès gratuitement aux terrains de camping dans les parcs d’état! Autant de nuit qu’on veut pour 200$ par année?! Si on n’avait pas su que le froid allait nous rattraper, on l’aurait sûrement prise cette passe! Ce sont pour les terrains sans eau ni électricité donc généralement 10$/nuit qui sont compris avec la passe sinon, avec eau et électricité, on aurait payé 4$/nuit pour y avoir accès. Faites le calcul! Après 20 nuits en camping dans cet état, on entre dans notre argent… imaginez y passer plusieurs mois. Une aubaine! Les parcs d’état que nous avons visité étaient supers en plus!

Autre aubaine à savoir : à Albuquerque, c’est assez facile de trouver une buanderie où le séchage est gratuit! L’avoir appris avant, j’en aurais profiter pour tout laver dans le motorisé! Ça nous a coûté un gros 5,25$ faire notre dernier lavage, du jamais vu!

Mais, au moment d’écrire ces lignes, nous ne sommes plus au Nouveau-Mexique. Snif! Vraiment un coup de coeur pour moi. On y repassera sûrement 🙂

Voici plus de détails et des photos sur nos dernières semaines dans cet état.

 En route vers Albuquerque

Un dodo gratuit près d’un beau lac à Carrizozo après notre deuxième passage à White Sands (voir l’autre article ici). Les enfants en ont profité pour nourrir les canards domestiques qui ont adopté ce lac comme deuxième domicile : leurs anciens propriétaires les ayant laissés là quand ils n’en ont plus voulu. Mais ils ne savent pas se nourrir seuls ces canards! Ah…. les gens…

Hiking à Los Lunas. On essaie de monter au minimum une montagne par semaine depuis notre arrivée au Nouveau-Mexique. Je préfère deux ou trois mais ça n’adonne pas toujours.

Graffiti au couleur du Nouveau-Mexique.

Un lézard! Premier représentant de son espèce que nous voyons dans son habitat naturel durant ce voyage 🙂 Il faisait plus chaud en Floride, les reptiles étaient beaucoup plus actifs et nombreux.

Nous voilà près de Albuquerque! La plus grande ville du Nouveau-Mexique! On dit que son climat est idéal pour y faire voler des montgolfières. Il y a d’ailleurs un des plus grands rassemblements de montgolfière au monde en octobre… on l’a donc manqué que de quelques semaines! En route, on voit une montgolfière au loin dès qu’on se rapproche de chez nos hôtes. Des tours de montgolfière font partie des offres touristiques du coin! Si vous avez le budget pour… avec toutes les montagnes autour, et même des pics enneigés, ça doit être joli vu de haut!

Heidi et Khalil

Chez nos hôtes : Heidi et Khalil, des voyageurs ayant habités au Maroc en famille pendant 3 ans et dans leur motorisé pendant 2 ans avant d’acheter un acre près de Albuquerque, à Rio Rancho plus précisément, en plein désert pour 5 000$ 😉  Leur maison est en construction, bien avancée mais pas encore habitable, et, en attendant, ils habitent dans leur motorisé devenu fixe sur leur terrain. Ils vivent « off-grid » sur leur terrain en prenant de l’eau provenant de la station de pompage pas très loin de chez eux et de panneaux solaires. Nous avons trouvé bien des points en commun à nos modes de vie! Ici, les puits coûtent cher à creuser alors il y a des supers puits automatisés à quelques endroits que les gens peuvent utiliser. 10$ pour 400 litres d’eau… je trouverais ça bien pratique d’avoir ça au Québec!

La belle vue sur la vallée et les montagnes Sandia à partir de leur cour. Et la pleine lune !

On cherche souvent à visiter des familles avec enfants et, quand ils ont une trampoline en plus… La joie!

Une petite ferme visant l’auto-suffisance le plus possible. Un poulailler. Une serre à venir.

Léo se met au travail pour creuser un peu dans le sable et y déposer un récipient d’eau pour les poules et les dindes.

Les enfants partent à la chasse aux trésors avec un détecteur à métal!

Bien équipé!!!

La vue à partir du toit est à couper le souffle! Des montagnes presque tout le tour.

Des levées du soleil époustouflants dans le désert!

Et des couchers de soleil tout aussi beau!

Presque chaque jour, des montgolfières s’envolent.

Une petite plante graminée qui attire toujours mon oeil quand on la croise! Et, en arrière-plan, un cactus cholla. Utilisé par Khalil et Heidi pour faire des bâtons de marche et autres objets : voir sur leur boutique Etsy OurDesertHomestead. C’est super beau le bois de cholla une fois séché! Et il pique moins une fois qu’il est mort 😉

Quand on regarde le désert de plus près, on trouve toute sorte de chose. Les gens le prennent pour une dump… carcasse de voiture trouée de balles, tas de bouteilles cassées, vêtements, tapis, alouette! Mais, c’est beau quand même, je reste positive : les gens se rendront bien compte un jour que ça n’aide pas leur karma de laisser deux divans traîner dans le désert.

Thanksgiving

Quelle joie d’avoir des amis autour pour des célébrations! C’est toujours chouette de partager avec des gens. D’autant plus que nous n’avions jamais vu la « vraie » tradition du Thanksgiving. Pas si loin de notre Noël finalement avec dinde farcie, patate pilée et sauce canneberge. On a très bien mangé, de belles discussions et beaucoup ri! On a aussi pu mentionner ce pourquoi nous étions reconnaissant… c’est bien là l’esprit du Thanksgiving : dire nos mercis (traduction mot-à-mot). Cette fête, à mon avis, fait plus de sens que Noël : les cadeaux et le stress ne viennent pas tout compliquer, c’est tout simplement un rassemblement où il n’y a que le plaisir d’être ensemble qui prime.

Khalil en préparation du Thanksgiving! C’est la première fête qui se passait dans leur maison en pleine construction 🙂

Une table bien remplie. Le Thanksgiving commence tôt : on soupe à 15h. Il aurait fallu qu’on ne mange pas pour l’heure du lunch mais on n’y a pas pensé 😛 On a mangé lentement et donc, longtemps!

Une belle gang!

Des projets qui attendaient depuis longtemps

Nous avons été chez Khalil et Heidi près de deux semaines et on en a profité pour faire toute sorte d’expérience! Et faire des projets qui étaient sur notre liste depuis longtemps! On même fait deux commandes sur Amazon! Une nouvelle caméra arrive pour moi! Yé! Mon ancienne commençait à faire des siennes… la lentille a dû recevoir un coup de trop!

Khalil qui se croit sur le Titanic 😉 Alex mesure pour s’assurer que le nouveau géant panneau qu’il désire acheter rentre sur notre toit. Il faudra enlever un de nos petits panneaux mais on y gagne près de 250 Watts! Fini les problèmes d’énergie puisque, en plus, on change nos deux vieilles batteries 12 Volt pour de nouvelles 6 Volt de kart de golf qui sont plus efficaces ET notre chargeur/contrôleur solaire! Quelques centaines de dollar en moins mais c’était nécessaire pour faire du « boondocking » et avoir suffisamment d’énergie pour nous chauffer durant les nuits froides du désert. C’est le plus de détails que je peux vous donner, si vous voulez en savoir plus, contactez Alex 😛

Alex en combinaison de protection improvisée pour faire du savon maison!

Et une nouvelle déco pour notre Bertha! Khalil a eu la gentillesse de me prêter sa machine à découper et de bien m’expliquer son fonctionnement ce qui m’a permis de mettre mon projet à exécution! Un peu d’improvisation, recherche d’images sur le net, et hop, une nouvelle facette à Bertha. Résultat : j’ai envie de m’acheter une machine comme ça!!! 😉

On avait besoin d’un autre moyen pour avoir moins froid la nuit : Mr. Heater, un chauffage au propane. Malheureusement, il chauffe trop pour notre petit espace!! 10 000 BTU pour 150 pieds carrés de surface, c’est trop même au minimum : on crève de chaleur quand on l’utilise. On devra s’en trouver un autre. :/

Notre feu de foyer!! On l’a apprécié quand même certaines nuits…

Après près de deux semaines, le froid nous pousse un peu. On veut pouvoir se rendre en Californie tranquillement pour profiter de la route et visiter au moins un peu en chemin avant que le froid nous rattrape! Alors, même si nous apprécions tous y être, nous quittons le beau petit lopin de désert de nos amis que nous reverrons sûrement! Selon leur plan, un voyage devrait les mener jusqu’au Québec cet été pour notre plus grand plaisir!

De retour sur la route

Pendant quelques jours, nous avons bougé à tous les jours pour quelques heures de route et de belles découvertes!

À Albuquerque, le musée Explora que les enfants ont beaucoup apprécié! Des tonnes d’expériences à essayer et, surtout, surtout, des géantes bulles!! On va trouver leur recette de savon 😉

Les parents se sont bien amusés aussi! On a beaucoup apprécié le musée mais nous étions tellement fatigués à la fin de notre visite que j’ai proposé à Alex de rester dormir dans le stationnement. On ne dérangera personne que je me disais! ERREUR! À 4h du matin, un policier est venu cogner à notre porte… hé misère. Courte nuit. J’ai essayé d’argumenter que la nuit était presque finie de toute façon, que les enfants dormaient, qu’on allait au musée une deuxième journée (et c’était vrai!) mais rien n’a fait. On a bougé jusqu’au Walmart le plus proche. Mais la nuit était bel et bien finie pour tout le monde. Et puis, on a continué notre route plutôt que d’aller au musée une deuxième journée…

À Santa Fe, où les maisons sont traditionnellement toutes en « adobe », terre cuite et paille. L’église San Miguel Mission est la plus vieille des États-Unis! Débutée en 1610 environ.

Je trouve ça tellement beau cette architecture!! Toute la ville de Santa Fe est comme ça et c’est magnifique.

Les piments forts du Nouveau-Mexique, toute une affaire! Il y en a partout…

Des guirlandes de piment fort pour leur décoration de Noël!

Un stationnement intérieur imaginez-vous donc! Même leurs stationnements ont du style! Il doit y avoir des règles d’urbanisme assez stricte pour que le style suive depuis toutes ces années. Il y a maintenant des méthodes de construction plus modernes : ce n’est plus en adobe aujourd’hui mais en stucko sur du bois, le style reste similaire. Tout aussi joli à mon avis mais c’est sûr que c’est une imitation…

Et voilà, un front froid nous arrive et la neige nous rejoint. Santa Fe est plus en altitude alors on s’attendait à avoir plus froid… la neige nous a tout de même surpris.

Bandelier National Park

Des amérindiens, appelés les « indiens Pueblos » ont autrefois habités dans ces cavernes à flanc de montagne creusés dans le tuf volcanique, une roche tendre.

Les photos ne rendent pas très bien le côté majestueux des montagnes qui nous entouraient ni la beauté des ruines. Ce peuple avait développé des méthodes de construction utilisant les éléments environnants en supportant les poutres de leur toit dans la roche tendre du tuf volcanique. Ils avaient développé des méthodes d’irrigation pour réussir l’exploit de faire de l’agriculture en plein désert. Ils maitrisaient aussi la poterie, la vannerie,… Peuple disparu avant même l’arrivée des Européens en Amérique.

Des ruines tout en rondeur en bas. Ils n’utilisaient pas que la montagne pour faire leur maison : ils avaient aussi développé une méthode de construction avec des briques.

Hé voilà le retour de la glace dans l’ombre de la montagne.

Sur la route, du nord au sud

Deuxième matin qu’on se réveille avec de la neige. Cette fois, c’est plus sérieux… Nous sommes à Los Alamos ou, de son petit surnom, Atomic City… Une ville construite à partir de 1942. Une ville choisie pour son emplacement loin des côtes, loin de tout, en fait, à l’époque. Située au creux des montagnes. Difficile à attaquer. Une ville où des gens de tous les horizons se sont unis à un moment où l’avenir de la terre et des hommes était incertain. Une ville construite de toute pièce autour d’un grand laboratoire national où des chercheurs unissent leurs efforts, encore aujourd’hui, pour trouver des solutions à des problèmes de société. En 1942, c’était la bombe atomique, en 1980, le VIH et ces temps-ci, j’aimerais bien savoir ce qui les occupe…

La neige commence à nous donner moins le goût de continuer… surtout qu’on ne sait pas trop dans quoi on s’embarque. Ce n’est pas une autoroute que l’on suivrait sur des kilomètres et des kilomètres mais bien de petites routes à flanc de montagnes et des canyons donc possiblement des falaises ici et là que ça ne nous tentaient pas particulièrement de voir de proche. Nous nous dirigions vers Las Vegas par le nord du Nouveau-Mexique et de l’Arizona.

Les peaux de lapin qui tombent du ciel nous ont convaincu à retourner vers le sud. Donc, on oublie Monument Valley, Antelope Canyon, le fameux Grand Canyon et Las Vegas pour le moment… à la prochaine, peut-être! Direction sud où la neige, heureusement, ne se rendra pas.

Nous revoilà en milieu moins hostile 😉 Un BLM qui nous a accueilli pour la nuit. Nous sommes arrivés le soir et, à la lueur de nos torches, on pouvait voir uniquement les yeux illuminés des vaches, apparemment libres dans ce grand espace, qui nous observaient avec curiosité. Le fou rire que j’ai eu… on se demandait bien où on avait mis les pieds! Au petit matin, nous avons eu la surprise de voir l’étendue de cet espace avec les montagnes au loin mais les vaches, elles, avaient disparues. On a vu un coyote près du motorisé qui les cherchait peut-être lui-aussi…

Toute sorte de trouvailles dans ces grands espaces. Certaines plus choquantes que d’autres. :/

Avec 300 jours de soleil par année, c’est une mine d’énergie solaire! Ici, les plus gros panneaux que nous ayons vu : probablement plus gros que la superficie de votre maison!

Rockhound State Park

Le jour de ma fête, on s’arrête dans un State Park que je voulais absolument visiter! C’est un beau cadeau familial pour sortir des sentiers battus et chercher des géodes!

Hiking dans les Little Florida Mountains au Rockhound State Park. Là où on peut sortir des sentiers, marcher avec notre chien et ramasser les belles roches qu’on trouve! Yé!

On rencontre Gary qui nous aide à trouver des géodes! Il était bien équipé et a ramené une quantité qui devait peser bien lourd sur ses épaules et compliquer la descente. Nous avons été plus raisonnables… mais je voulais tout de même en rapporter quelques-unes comme cadeau de fête 😉

Une montée plutôt ardue et pentue. Je n’ai pas vraiment aimé la descente… surtout avec mes mains prises par les géodes! Je n’avais pas prévu de sac à dos, contrairement à Gary 😉

Léo pense que c’est le plus haut sommet sur lequel il s’est rendu à date! Je n’ai pas vérifié l’altitude de cette montagne par rapport aux autres que nous avons montées mais c’est vrai que la montée a été un beau défi! C’est peut-être ce qui lui fait dire ça… en tout cas, lui et Charlotte aiment beaucoup le hiking!!

C’était plein à notre arrivée mais ils nous ont accordé le privilège de stationner dans la zone réservée aux utilisateurs pour la journée. Vive nos panneaux solaires! Pas besoin d’être connecté à l’électricité ni à une génératrice comme certains voisins de camping! Vive notre réservoir d’eau qui nous permet d’être autonomes un bon 6 jours sans avoir besoin de chercher de l’eau potable! (Dans ces sites, il n’y avait aucune connexion ni eau ni électricité.)

Les géodes trouvées ne sont probablement pas semi-précieuses mais ce n’est pas grave : l’expérience était intéressante!

Au Nouveau-Mexique, nous avons découvert un état plein de richesses autant culturelles qu’au niveau de sa biodiversité. Qui eut crû qu’un désert puisse avoir autant de diversité. Et ce n’est qu’un aperçu! Nous aurions pu y passer beaucoup plus de temps… ce n’est que partie remise!

2 réflexions sur “Nouveau-Mexique : 2e partie

  1. J’adore vous lire! Je prends plein de notes puisqu’on passera par la lors de notre grand roadtrip de 2020. C’est où exactement votre dodo gratuit à Carrizozo? Merci de continuer à nous partager vos aventures!

    • Allo Marie-Eve! Merci pour ton commentaire, toujours un plaisir de constater que ça sert à quelque chose de prendre le temps d’écrire nos aventures 🙂
      J’ai trouvé l’endroit à Carrizozo sur l’application iOverlander! Super pratique cette application! Ils ont aussi un site web, voici le lien vers cet endroit en particulier : http://ioverlander.com/places/45600-carrizozo-valle-del-sol-park
      Ce n’est pas le plus tranquille (des gens sont venus tourner en rond avec leur voiture dans le sable vers 23h) des endroits de boondocking mais, on a bien dormi quand même et le paysage vaut le coup!
      Bons préparatifs!

Laisser un commentaire