Quand il n’y a plus de table…

Les souris dansent!
Et font un pique-nique dans la salle à manger.

Charlotte se réveille de sa sieste, elle voit le trou que la table a laissé dans notre 1000 pieds carrés : « Yé! on va faire un pique-nique! »

Plus tard, après le pique-nique : « Maman, on pourrait faire un cour de danse ici! »

L’Art de profiter de la situation. Ou du moment présent. Les enfants l’ont bien compris. Démonstration express de karaté, de gymnastique, de danse africaine, d’un parcours digne d’une salle de motricité pour enfants. Improvisation d’un pique-nique. Invention d’un divan avec deux matelas bien positionnés. Des sourires apparaissent spontanément, même sur nos visages fatigués.

Cette petite séance de rire m’a redonné courage : c’est pour ces rires et ces beaux moments que nous faisons tout ça. C’est pour en vivre encore plus. Pour prendre le temps de savourer le moment présent.

Vide

Il y en a de la place dans un 1000 pieds carré sans les meubles. En ce moment, à moins de 2 jours du départ, il nous reste une commode (qui partira chez un ami demain), un matelas simple (qui partira chez des amies demain), un matelas queen (qui partira chez un ami demain), deux matelas format junior (qui seront bien installés dans les lits superposés du motorisé dès demain… j’imagine), un matelas double (notre futur matelas qui meublera la capucine), des électros (qui partiront tous d’ici lundi) et… une tonne de boîtes.

Dans le motorisé, les rideaux sont installés! Ça ressemble de plus en plus à une petite maison. Un peu moins spacieux que notre 1000 pieds carrés non-meublés mais, on s’y fera. Notre salon sera dehors.

Dernière question dont nous aurons bientôt la réponse : est-ce que le contenu de notre tonne de boîtes entrera dans ce 150 pieds carrés?

À suivre!

Une réflexion sur “Quand il n’y a plus de table…

  1. Méli et Alex Dimanche le 29 novembre , lorsque que vous avez enfin dormi dans le motorisé les outardes se sont mis de la parti, pour vous faire une belle envolé au dessus de vos têtes; en volant vers le Sud comme vous. En forme de Victoire ! ! !

Laisser un commentaire