Sweet (et brève) Alabama

Départ du Tennessee le 15 novembre! Avant leur premier gel (qui est en retard cette année) et avant que l’odeur de fumée due au feu de forêt prenne le dessus sur la bonne odeur d’humus de l’automne : ils font encore rage plus au nord et l’air commence à nous le faire sentir.

Oui, nous avons eu la chanson en tête après avoir vu leur affiche de bienvenue!

Oui, nous avons eu la chanson en tête après avoir vu leur affiche de bienvenue!

Stephens Gap, Alabama
Nous sommes passés très rapidement par l’Alabama. Un arrêt pour se dégourdir les jambes! Une famille de voyageurs (Rouler sa vie) nous avait mis sur la piste d’une caverne à découvrir. (Point 9 sur notre itinéraire.)

Je regarde depuis un bon moment pour nous rendre dans une caverne mais elles doivent toutes être visitées avec un tour guidé obligatoire… par contre, nous connaissant, je préférerais avoir la chance de découvrir les petits coins obscures par nous-mêmes. Avoir la chance de prendre notre temps. C’est possible dans cette caverne (en plus d’être gratuit) alors, allons-y! Il faut obtenir un permis pour visiter la caverne : démarche qui se fait sur internet.

Une petite randonnée d’environ 1.5 km dans la forêt (toujours sous les couleurs de l’automne) nous attend avant d’arriver à la caverne. Le petit chien que nous avions sous notre aile prend un peu trop son temps à notre goût (il y en a des odeurs à sentir à toutes les 3 secondes en forêt!) alors il hérite d’une belle place dans le sac à dos familial. Trop mignon!!!

À la caverne, on doit descendre vers le trou laissé par le passage de l’eau parmi les roches sédimentaires durant des milliers d’années. On ne voit pas le fond de la cavité à partir de tous les endroits : il faut se rendre sur un promontoire en roche… c’est profond! Je suis stressée que les enfants tombent dans le trou et je comprends mieux l’intérêt des tours guidés et des cavernes aménagées. 😉
C’est impressionnant ce que l’eau peut créer comme forme pendant des milliers d’année! Maintenant, ce n’est plus qu’un tout petit ruisseau qui passe par là.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La caverne est là! J’ai bien failli la manquer 😉 Et vous le voyez le petit chien dans le sac à dos? Un porte-bébé nouveau genre pour Alex.

Cette caverne ne nous a pas rassasié. C’est profond, impressionnant que la roche soit creusée à ce point par la seule force de l’eau. C’est écho, gris, poussiéreux comme on s’y attend d’une caverne non aménagée pour les touristes mais… ça manque de stalactites et stalagmites! Ça manque aussi de chauve-souris! On se reprendra donc! Pour une première visite de caverne, c’était bien intéressant! Et j’aime toujours autant faire des balades en forêt.

Nous sortons de la caverne et le soleil est sur le point de se coucher. Nous avions bien failli oublier nos lampes de poche : par chance que nous étions retournés au motorisé les chercher! On s’était dit que ce serait pratique un peu de lumière dans une caverne… t’sé! Mais finalement non, un grand puit de lumière éclairait suffisamment les parois rocheuses pour que les lampes de poche soit inutiles. Sur le chemin du retour par contre, dans la forêt lorsque le soleil s’est couché, elles étaient essentielles. Le soleil se couche tout de même tôt par ici… cette fois-ci, la noirceur nous a pris par surprise.

Puit de lumière naturelle! Des gens passent par là avec un équipement d'escalade pour explorer la caverne. Ça doit être impressionnant! Il faut faire confiance à son équipement ;)

Puit de lumière naturelle! Des gens passent par là avec un équipement d’escalade pour explorer la caverne. Ça doit être impressionnant! Il faut faire confiance à son équipement 😉

Nous décidons de rester pour y dormir. C’est joli dans les parages avec les montagnes au loin. C’est sec aussi en Alabama : certainement pas de feu de camp ce soir!

Sur le terrain, il y a un avertissement de faire attention aux serpents sonnette. Hum…  nouveau défi. Avec un petit chien chasseur à nos côtés et son puissant odorat, on se dit qu’il faut faire attention à lui et à sa curiosité!

Un feu de forêt en route : le feu était dans les broussailles et les arbres des deux côtés de l'autoroute!

Un feu de forêt en route vers la Louisiane : le feu était dans les broussailles et les arbres des deux côtés de l’autoroute! Plusieurs pompiers étaient là pour le combattre.

En route vers la Louisiane!

Laisser un commentaire