Tant qu’à y être

Je vous fais un aveu : mon chum et moi avons une maladie. La même, en plus. Quel hasard!
Qui se ressemble s’assemble, qu’ils disent.

La maladie des tant qu’à y être, vous connaissez?
« AH chérie! Tant qu’à faire ça, on devrait faire ça… non? »
« Mais chéri, tant qu’à faire ça, on devrait faire ça aussi! »

La première fois que nous nous en sommes rendus compte, c’était lors d’une première phase de rénovation dans une longue série de travaux que nous avons faits ensemble. « Ah mais chéri, tant qu’à enlever ce mur-là, on devrait enlever lui aussi! T’sé… tant qu’à y être! »

Deuxième exemple, en résumant une conversation pas si lointaine :
– Alex, je suis tannée d’habiter en ville, j’ai envie de voir plus l’horizon.
– Ok.
– Qu’est-ce que tu penses des Cantons-de-l’Est? Ce serait chouette, non?
– Hum… tant qu’à y être, pourquoi pas tout vendre, devenir nomade et partir sur un nowhere!
– Ah ben oui! C’est vrai, tant qu’à devoir de toute façon se trouver une nouvelle façon de gagner notre vie, une nouvelle garderie et une nouvelle école… aussi bien partir à l’aventure, loin, au chaud!

Vous voyez le topo.

Voilà où nous en sommes

Nous avons acheté notre motorisé il y a un peu plus d’une semaine.

Nous n’aimons ni le faux bois, ni le chêne (incluant le faux chêne), ni le brun. Nous n’aimons pas non plus les murs jaunis, l’odeur de renfermé et de mégots de cigarette. Tant qu’à ne pas aimer le brun, ni son odeur, Bertha se refait une cure de beauté et nous avons décidé de peinturer tout l’intérieur.Tant qu’à ne pas aimer plus l’odeur du matelas où nos petits cocos auraient pu roupiller, nous avons décidé de faire un lit deux étages (et donc de changer le matelas pour deux plus petits). Tant qu’à faire, nous allons aussi changé tous les rideaux et le revêtement des coussins de la dinette.  Tant qu’à mettre ça tout beau, on fait aussi disparaître la couleur dorée-bien-luisante du décor : des poignées neuves!

Aaaaaah j’vous dis…
Une chance qu’on ne travaille pas. Et que Léo est un petit garçon bien raisonnable. Et que Charlotte aime aller voir ses amis et les éducatrices du CPE!
Il reste 12 jours.

20151102_144628

Merci Léo de nous débarrasser de cette quétainerie! Et remarquez aussi l’incroyable agencement du rideau vert malade et du tissus orange-brun.

20151105_192202

Il y aura un avant-après en bonne et due forme mais, en attendant, voici le avant sans les coussins et rideaux, nous étions pressés de les enlever.

20151110_225628

Des poignées GOLD bien luisantes à donner!

20151106_160320-001

Une virée au Ikea en famille… 800$ en moins et 4 heures plus tard. Bon, les enfants ont joué une heure dans les balles (pour la première fois!), nous avons pris une collation et soupé (et mangé bien du sucre pour le grand plaisir des enfants qui veulent maintenant retourner au Ikea!), mais quand même, 4 heures, c’est long.

20151106_122955

Au travail pour enlever du plastique… brun! Léo s’est mis aussi au travail pour décorer la place d’un bel arc-en-ciel.

Work-in-progress

Work-in-progress or my house is a mess

Laisser un commentaire