Tennessee, une histoire de familles

Quel plaisir de revoir cette famille qui nous a accueilli dans leur cour pour la première fois en 2016! Les enfants ont bien grandi depuis.

De beaux échanges encore une fois en plus d’une immersion complète en anglais pour les enfants. Même si nous sommes souvent en terrain anglophone, ce n’est pas si souvent qu’ils peuvent jouer avec d’autres enfants de leur âge… je cherche constamment ces occasions précieuses qui ne se pointent pas toujours le bout du nez de façon naturelle, malheureusement. Quelle est la clientèle actuelle des campings vous pensez? Des retraités! Pas des familles… puisque les enfants vont généralement à l’école. Mais la chance nous sourira peut-être plus cette fois-ci! En tout cas, sentant le désir des enfants, j’axe toutes mes recherches là-dessus cette fois-ci!

Bref, cette famille est précieuse pour nous : un lien affectif avec le Tennessee. On voit leurs enfants grandir. On apprend à les connaître. Leurs différents projets prendre forme.

La dernière fois que nous les avions vu en juillet 2017, nous les avions aidé un peu avec les travaux dans leur local qui deviendrait leur future pizzéria. Et voilà qu’en 2018, un peu plus d’un an plus tard, nous goûtons à cette pizza!

Viola Pizza Company… Meilleure pizza depuis longtemps! Et leur resto est magnifique aussi!

Et le lendemain… livraison spéciale au motorisé 😉

Viola est une petite ville dans le milieu de la campagne du Tennessee. Une petite ville qui a de la difficulté à se renouveler, comme des petits coins du Québec. Peu d’emploi, peu de services, elle attire peu les nouvelles familles. La famille Covert, qui nous a accueilli, se sont donné comme mission de revitaliser Viola. Ils y arrivent très bien! Certains de leur client à la pizzéria font jusqu’à 60 miles pour venir souper! Ils ont aussi comme projet de démarrer un marché fermier dans leur bâtisse près du square de la ville, près de l’hôtel de ville, de la banque et du bureau de poste. Si jamais vous avez envie de partir une petite entreprise aux États-Unis, j’ai entendu dire qu’il manque d’une boucherie, d’une boulangerie et d’une épicerie dans ce coin-là! Il y a même un autre local disponible dans le square

Le Town Hall qui est aussi autour du square. Une jolie petite bâtisse qui, bien que quelque peu défraîchie, est un bon exemple du style des maisons ancestrales encore debout à Viola. Malgré les tornades fréquentes, les termites attaquant le bois des vieilles demeures et la pauvreté assez marquante dans ce coin de pays. Plusieurs vieilles maisons en souffrent beaucoup d’ailleurs.

Petite ville où l’élevage bovin est bien présent. Les cultures? Principalement du fourrage pour les engraisser. C’est aussi un comté où il y a beaucoup de pépinières. Beaucoup d’arbres et d’arbustes dans tous les coins des États-Unis ont apparemment vu le jour dans le Comté de Warren, Tennessee! Climat idéal probablement.

De petits élevages aussi. Comme dans notre coin à Melbourne, Québec! L’industrie laitière de la région a mangé un dur coup lorsque  Dean Foods leur a annoncé, à 90 jours d’avis, qu’il cessait de leur acheter du lait : trop de lait sur le marché paraîtrait-il… Ce n’est pas juste au Québec que ça brasse dans l’industrie laitière!

J’ai toujours un faible pour les rouleaux de foin… et là avec la brume, matin magnifique!

 

Promenades matinales à chaque matin, gris ou pas, sur la route très tranquille.

Georgia et Lilianne se sont pris d’affection pour Pixie 🙂

La maison Covert. Et la place de choix de notre Bertha 😉

Activités d’Halloween!

On décide de rester une semaine pour que les enfants puissent passer l’Halloween avec d’autres enfants. Ils ont bien apprécié leur journée… mais ont fini par jeter plus de la moitié des bonbons parce qu’ils les trouvent trop sucrés! Ils sont habitués au chocolat noir ces enfants-là 😉

Nous avons laissé la seule citrouille de notre jardin à Melbourne chez nos amis québécois à Vaudreuil et voilà qu’on en trouve d’autres chez nos amis au Tennessee!

C’est chouette comme ville, McMinnville! Pas mal plus gros que Viola comme centre-ville et les commerçants nous ouvraient leur porte en ce bel après-midi pour le célèbre  » Trick or Threat »!

Des buildings au charme d’antan! Ils ont complètement rénové cette vieille salle de cinéma en gardant son look vintage. Il semble que c’est magnifique à l’intérieur mais c’était fermé quand nous y sommes passés. Prochaine fois!

Cette ville nous a fait pensé à des petites villes plutôt anglophones du Québec. Comme Knowlton par exemple.

Visite du Rock Island State Park

Rock Island State Park est le seul parc que nous ayons visité cette fois-ci. Nous nous concentrions sur notre immersion en anglais plutôt que sur les visites touristiques! Bien contente d’avoir dû vider nos réservoirs ce qui nous a « forcé » à bouger un brin. C’est joli de marcher le long de la rivière.

Une autre chute! Toute mignonne et au débit plus réduit que les Chutes Niagara. Il y en a de plus grosses plus loin où ils font aussi de l’hydro-électricité.

La plus grosse chute et le barrage.

Merci à Brian, à Sara et à leurs enfants pour cette belle semaine!

2 réflexions sur “Tennessee, une histoire de familles

  1. Salut la belle petite famille !
    Nous serons en Floride cet hiver, à compter de la fin janvier. Serez vous dans les parages ?
    Guylaine, Denis et Calypso xxx

    • Ah ben non 🙁 Dommage, on aurait bien aimé vous voir. Va falloir se reprendre au Québec! Cette année, on se dirige vers l’Ouest.

Laisser un commentaire